Délire électro en lever de rideau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Le Festival d'été de Québec (FEQ) a réussi son pari de remplacer les variétés françaises par la musique électronique pour donner son coup d'envoi cette année puisque les plaines d'Abraham étaient bien remplies jeudi soir pour le passage des D.J. vedettes Skrillex et Diplo formant le duo Jack Ü.

Les deux Américains se sont pointés aux guidons de gyropodes Segway et brandissant des drapeaux du Québec et de la Grèce. Débutant avec leur succès Take Ü There, ils ont ramené sur scène la chanteuse canadienne Kiesza qui avait brillamment assuré l'une des premières parties du spectacle.

Après cette introduction plus accessible, Skrillex et Diplo sont toutefois vite passés à leurs gros rythmes dubstep enregistrés d'avance et appuyés par quantité d'effets lumineux et de fumée.

Les deux gars ont gardé le même modus operandi tout le long de la soirée : l'un s'installait derrière la console, faisant mine de produire ses mix en direct, pendant que l'autre dansait sur l'estrade ou faisait une petite promenade sur son Segway.

Comme son public fort nombreux, l'équipe d'étoiles du dubstep semblait d'ailleurs s'amuser ferme dans cette atmosphère de boîte de nuit qui, disons-le, pouvait devenir un peu abrutissante pour les non-initiés avec ses éléments lancinants et hyper-répétitifs et ce son que l'on ressent davantage qu'on ne l'entend.

Premières parties

Mija et Anna Lunoe et le groupe Hundred Waters avaient lancé les festivités en fin d'après-midi et le musicien ambient Scott Hansen, alias Tycho, terminait sa prestation lors de l'arrivée du Soleil. Ce fut ensuite au tour de Kiesza d'occuper la scène.

Il faut accorder ça à la fille de Calgary : elle a beau se produire sans musiciens et avec des bandes préenregistrées pour l'accompagner, elle chante pour vrai et elle a toute une voix. Dès les premières mesures de The Love, on constate que Kiesa Rae Ellestad est capable de pousser la note et qu'elle n'a pas volé ses trois prix Juno, dont celui de la découverte de l'année.

Vêtue d'un pantalon et d'un peignoir blanc ainsi que d'un haut bleu ciel et de longues bottes Doc Martens noires, les lèvres maquillées de noir et accompagnée de deux danseuses, elle a livré une prestation d'à peine une demi-heure, interprétant six titres de son album Sound of a Woman.

Plutôt catatonique jusque là, la foule s'est mise à bouger suite à l'arrivée du rappeur A $AP Ferg. Avec son DJ T.J. Mizell, qui affectionnait les bruits de détonations, le rappeur Marty Baller pour lui donner la réplique et ses paroles tout en subtilité ponctuées de «fuck», de «bitch», de «nigga» et de «dick», le MC de Harlem a fait bondir et danser le public qui lui obéissait au doigt et à l'oeil.

La table était mise pour Dylan Mamid et Zach Rapp-Rovan du duo Zeds Dead, dont la tâche était de réchauffer la scène avant l'arrivée attendue des deux vedettes de la soirée. Débarqués sur scène avec leurs consoles, toute leur quincaillerie et des écrans sur lesquels étaient projetées des images qui semblaient sorties tout droit d'un mauvais délire hallucinogène, les Torontois ont vite fait basculer la soirée du rap vers le dubstep.

=> Notre album photos

***

Skrillex annule son atelier

Le musicien électronique Skrillex devait rencontrer jeudi soir douze jeunes du centre de formation L'Ampli de Québec pour leur offrir un atelier avant sa prestation sur les plaines d'Abraham. Le Californien a cependant déclaré forfait à quelques heures d'avis et les jeunes ont dû se contenter du duo torontois Zeds Dead, de la D.J. Amber «Mija» Giles et de la chanteuse Kiesza.

Prévue pour 19h50, la rencontre entre les jeunes de «l'école du rock» et Skrillex a d'abord été repoussée à 21h. L'organisation du Festival d'été de Québec (FEQ) a ensuite annoncé que l'activité aurait lieu une heure plus tard, mais plutôt avec Dylan Mamid et Zach Rapp-Rovan de Zeds Dead, Mija et Kiesza, qui leur ont donné quelques conseils en plus de leur parler des rouages de l'industrie.

«Skrillex avait besoin de plus de temps pour préparer son spectacle», a expliqué Luci Tremblay, porte-parole du FEQ, à propos de l'absence de celui qui était la grande vedette de la soirée d'ouverture. 

Pour couronner le tout, les participants ont raté le début du programme principal puisque l'atelier s'est complété alors que le spectacle de Skrillex et Diplo était déjà bien entamé.

Les jeunes de L'Ampli ont tout de même eu droit à leur visite dans les coulisses du FEQ en début de soirée et l'organisme recevra tout de même pour plusieurs milliers de dollars d'équipement, dont une console de D.J. et un instrument de mixage audio. 

Chaque ville canadienne visitée par le Full Flex Express Tour de Skrillex et sa bande verra un organisme local recevoir de tels cadeaux du musicien.

Live Blog Le Festival d'été en direct - 9 juillet
Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer