Les Rolling Stones au Festival d'été: une exclusivité et de gros sous

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 9 au 19 juillet 2015. »

(Québec) La rumeur courait depuis un moment, voilà qu'elle est maintenant confirmée : les Rolling Stones s'amènent au Festival d'été (FEQ) le 15 juillet. Les grands-pères du rock feront escale à Québec au terme d'une tournée nord-américaine de 15 dates. Un spectacle présenté en exclusivité canadienne qui prendra la part du lion d'un budget de programmation bonifié pour l'occasion.

Une dizaine d'années après leur dernière virée dans les stades américains, Mick Jagger, Keith Richards, Charlie Watts et Ronnie Wood lanceront leur tournée ZIP CODE le 24 mai à San Diego et termineront leur voyage sur les plaines d'Abraham le 15 juillet. Si le FEQ a souvent courtisé le groupe au fil des ans, la proposition serait cette fois venue du côté des artistes. Et la tenue du spectacle The Wall de Roger Waters sur les Plaines en 2011 ne serait pas étrangère à l'entente annoncée mardi : selon le directeur général du FEQ, Daniel Gélinas, le directeur de tournée de Waters, Andrew Zweck, a servi d'intermédiaire pour lancer les négociations.

«Il nous a contactés très tôt l'automne dernier pour nous demander s'il y avait un intérêt pour que le Festival d'été puisse recevoir les Stones. À partir de là, les choses se sont enchaînées, mais il reste que c'était le choix de l'artiste de vouloir venir à Québec», se réjouit M. Gélinas. Selon lui, la visite des rockers anglais représente «probablement» le spectacle le plus coûteux à avoir été inscrit dans la grille du FEQ. 

«On était une destination intéressante pour eux dès le départ parce que ça concordait bien avec ce qu'ils avaient envie de faire, ajoute le directeur de la programmation du FEQ, Louis Bellavance. On savait qu'ils n'iraient pas à New York, à Toronto ou à Montréal. Ils voulaient aller dans des marchés qu'ils avaient négligés dans leurs dernières tournées et ils voulaient faire des stades avec des capacités extrêmement importantes.»

Des invités?

Cette nouvelle tournée des vétérans du rock s'arrime avec le lancement le 26 mai d'une réédition de l'album Sticky Fingers, paru en 1971. M. Bellavance ne s'est pas avancé mardi sur le contenu du spectacle. Il a toutefois précisé que le contrat ne fermait pas la porte à la présence d'invités. À titre d'exemple, le guitariste Mick Taylor, qui a fait partie des Stones au tournant des années 70, a rejoint ses camarades lors de la dernière tournée. «Ce n'est pas impossible, mais on n'y rêve pas trop, commente le programmateur. On aurait peut-être plus de chance avec des gens qui sont déjà au festival.»

Le dernier - et seul - passage du groupe dans la capitale remonte à 1998. Le concert d'abord prévu à l'Hippodrome puis reporté à deux reprises avait finalement eu lieu au Colisée sur une scène circulaire dépourvue de décors. Cette fois, la prestation risque d'être plus visuelle, selon ce que promet l'organisation du FEQ. Une passerelle centrale permettra aussi aux musiciens d'avancer dans la foule.

Le Festival d'été lèvera le voile sur sa programmation mercredi prochain. En date de mardi, la grille était remplie à 90 %, selon l'estimation de Louis Bellavance. On sait déjà que le DJ californien Skrillex et son complice Diplo débarqueront sur les Plaines avec leur Full Flex Express Tour pour la soirée d'ouverture le 9 juillet. Des discussions sont aussi en cours avec l'équipe du chanteur Patrick Bruel en vue d'une visite en juillet. 

La prévente des laissez-passer du FEQ (au coût de 78 $) sera lancée le 9 avril. La vente régulière (88 $) suivra dès le 11 avril à midi. Détails au www.infofestival.com

Budget en hausse de 25 %

La possibilité d'attirer les Rolling Stones sur les plaines d'Abraham pendant le Festival d'été (FEQ) a poussé l'organisation à gonfler son budget de programmation de 25 %. L'objectif? Permettre cet ajout plutôt dispendieux sans pour autant faire souffrir le reste de la grille... Et peut-être voir une offre relevée donner l'élan nécessaire pour atteindre un autre niveau.

«C'est un investissement majeur, avance le programmateur du FEQ, Louis Bellavance. C'est un ajout de 3millions $ dans un budget de programmation qui était déjà le plus important au Canada pour un événement. Maintenant, il faut s'assurer que le modèle d'affaires du Festival évolue de manière à nourrir ce budget-là avec des revenus.»

S'il espère voir cette enveloppe devenir récurrente, M.Bellavance reconnaît que le pari est risqué. «Il va y avoir un bilan en fin d'année, ajoute-t-il. C'est un mouvement très audacieux qu'on fait avec ça. Des fois, il faut faire quelque chose pour partir la roue. Les revenus ne seront probablement pas là en 2015 pour justifier la hausse. Mais ce qu'on fait là nous donnera peut-être en 2016 les revenus nécessaires pour maintenir cette lancée.»

Quant à l'augmentation de 10$ du prix des laissez-passer du FEQ, elle ne servira qu'à compenser la chute du dollar canadien. «Pour nous, c'est une perte de pouvoir d'achat considérable, précise Louis Bellavance. La hausse était justifiable juste par cet écart par rapport au dollar américain. Une grande proportion de notre budget se dépense en dollars américains alors que nos revenus sont en dollars canadiens. Il fallait s'ajuster.» 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer