FEQ: entente de 500 000 $ par an avec Bell pour l'Impérial

Louis Bellavance et Daniel Gélinas (FEQ), Martine Turcotte... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Louis Bellavance et Daniel Gélinas (FEQ), Martine Turcotte (v.-p. exécutive chez Bell), Julie Lemieux (Ville de Québec) et Louis Duchesne (président du C. A. du FEQ) ont annoncé le nom du nouveau partenaire financier de l'Impérial.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival d'été

Arts

Festival d'été

Qu'il s'agisse de la programmation, des artistes qui viendront et des performances qu'ils offriront, vivez le Festival d'été de Québec au jour le jour avec l'équipe du Soleil. Ce rendez-vous culminera du 9 au 19 juillet 2015. »

<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Le Festival d'été de Québec (FEQ) a annoncé mercredi la concrétisation d'une entente de 500 000 $ par année avec son principal partenaire, Bell, qui apposera son nom à celui de la salle de spectacle l'Impérial, acquise pour 1,5 million $ cet automne par le FEQ et qui deviendra dorénavant l'Impérial Bell.

«C'est une somme de 500 000 $ en argent et en médias, car l'aspect promotion est très important également dans cette entente», a indiqué le directeur général du FEQ, Daniel Gélinas, après une conférence de presse tenue mercredi à l'Impérial.

«Vous savez que l'industrie du spectacle, ce n'est pas exactement le Klondike, que les taux d'occupation ne sont pas nécessairement à la hausse. Cette entente avec Bell nous permettra de rentabiliser les opérations et de faire des spectacles ici sans y laisser notre chemise», a pour sa part déclaré Louis Bellavance, directeur de la programmation du FEQ.

Même s'il fait remarquer que l'Impérial avait un bon taux d'occupation, M. Bellavance indique que la salle avait aussi besoin d'un nouveau souffle. «Bell vient nous enlever beaucoup de pression», poursuit M. Bellavance au sujet de l'entreprise qui est partenaire du FEQ depuis 30 ans.

Polyvalence

Pour Louis Bellavance, l'acquisition de l'Impérial permettra aussi à son organisation d'amener à Québec des artistes dans une période autre que celle du Festival. «Ça m'arrive 50 fois par année, des situations où j'appelle un band hot qui monte et que tout le monde veut voir, mais que je ne peux pas programmer au FEQ, car il n'est pas disponible durant cette période», confie-t-il.

Il cite l'exemple du chanteur et guitariste irlandais Hozier, dont la pièce Take Me to Church, tirée de son premier album lancé en septembre, est en lice pour le Grammy de la chanson de l'année dimanche. «Si on avait eu l'Impérial l'an passé, j'aurais pu y amener Hozier, mais plus maintenant, il est devenu trop gros. Et c'est bon pour l'artiste aussi, car je pourrais plus facilement justifier les prix qu'Hozier commande aujourd'hui s'il avait déjà joué dans le marché de Québec.»

Daniel Gélinas a d'ailleurs signalé que la plupart des grands festivals finissaient par se doter d'un lieu de diffusion et que l'acquisition de l'Impérial faisait partie du plan stratégique du FEQ depuis un an et demi.

Salle unique

«C'est une salle unique à Québec qui n'a pas vraiment de concurrent, un peu comme avec le Métropolis et, autrefois, le Spectrum à Montréal. Et, pour cette raison, elle risque d'être moins touchée par les bouleversements qui suivront l'ouverture du nouvel amphithéâtre», a souligné Gélinas en indiquant que le créneau de la salle, où des producteurs locaux et provinciaux présentent déjà des spectacles hard rock et punk rock, ne changerait pas, mais s'agrémenterait de certaines productions du FEQ.

Le FEQ a également l'intention de développer des événements d'affaires et d'autres pour des périodes moins fortes comme les mois de juillet, d'août, de novembre et de décembre, et poursuivra sa collaboration avec L'Ampli, «l'école du rock» qui aura accès aux locaux de l'Impérial et du Petit Impérial. Quant aux Nuits FEQ, des spectacles à bas prix que le FEQ organise à l'Impérial avec des artistes émergents, elles se poursuivront à raison de six par année.

Daniel Gélinas a également profité de l'occasion pour souligner que son organisation avait réembauché 90 % du personnel de l'Impérial après en avoir fait officiellement l'acquisition. Les 31 employés de la salle de spectacle avaient reçu un avis de mise à pied après la transaction, mais la plupart ont été réembauchés rapidement par la suite.

Finalement, la direction du FEQ a profité de l'occasion pour annoncer les noms de quatre artistes locaux qui prendront part au prochain Festival, à savoir le groupe de jazz progressif 5 For Trio, la chanteuse folk Évelyne Lavoie, le groupe folk Harfang et le chanteur beaucevillois Pierre-Hervé Goulet, l'un des vingt finalistes de Star Académie en 2009 et demi-finaliste du Festival de la chanson de Granby en 2013.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer