Bilan de la cinquième édition du FCVQ: retour au beau fixe

L'équipe de Paul à Québec sur le tapis... (Le Soleil, Frédéric Matte)

Agrandir

L'équipe de Paul à Québec sur le tapis rouge lors de la projection du film, en ouverture de festival.

Le Soleil, Frédéric Matte

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ) a été victime, pour une deuxième année de suite, d'un beau temps exceptionnel. Mais cette cinquième présentation a tout de même connu une hausse de fréquentation d'environ 10 %, estime Ian Gailer. Avec le travail de consolidation effectué cette année pour augmenter la réputation et la visibilité du FCVQ, le nouveau directeur général, arrivé il y a cinq mois, fonde de bons espoirs pour l'an prochain.

«Les journées de beau temps nous ont fait très mal», explique Ian Gailer. Vrai que les salles obscures font le plein quand il pleut. Mais à terme, il a bon espoir que les gens de Québec «vont prendre l'habitude». Les distributeurs aussi, qui peuvent constater le sérieux de l'organisation, la qualité des projections et des installations.

On ne se racontera pas d'histoires, le FCVQ n'a pas encore la renommée pour obtenir tous les films qu'il désire pour sa programmation. Pour l'instant, «c'est un mélange de films qu'on veut et de films qu'on peut». Comme le fait remarquer Ian Gailer, Sundance ne s'est pas construit en un jour. Il en a fallu du temps, de l'argent et la réputation de Robert Redford.

Maintenir le cap

Comme le FCVQ ne dispose que du premier atout, il va miser sur celui-ci. Et maintenir le cap. Pas question de changer les dates, même «si on est en constante réflexion là-dessus. Il faut d'abord s'établir comme festival.» 

Autrement dit, mettre l'accent sur la convivialité de l'accueil et des lieux - le FCVQ dispose maintenant de plusieurs salles dans un périmètre restreint. «Il faut placer les films au bon endroit au bon moment.» Les soirées de gala au Palais Montcalm ont la cote, tout comme les projections extérieures à la place D'Youville. Ces dernières procurent une belle visibilité au festival, mais pas de revenus de billetterie, toutefois...

Le FCVQ va peut-être revenir en une formule plus condensée l'an prochain, «pour tirer le maximum» de l'événement. Pas question, toutefois, d'abandonner la compétition, composée, pour l'instant, de films québécois et indépendants. «Il faut qu'on se fasse un nom pour que les distributeurs nous fassent confiance. Il y a encore des choses à roder. Mais si on continue comme ça en travaillant fort, ça va arriver.»

Cette cinquième présentation, qui s'est déroulée du 16 au 27 septembre, a été marquée par la projection, en ouverture, de Paul à Québec (François Bouvier); la consécration de Necktie Youth (Sibs Shongwe-La Mer), grand gagnant de la compétition; le concert cinématographique du Fantôme de l'opéra, à guichet fermé, mais surtout de l'augmentation de son capital de sympathie auprès des festivaliers. En se fiant aux chiffres de l'an dernier, ils auraient été plus de 25 000.

«Notre vision est de faire du FCVQ LA fête du cinéma à Québec, d'en faire le projet d'une communauté. Nous sommes très fiers parce que nous avons le sentiment d'y toucher déjà», signale Ian Gailer.

Les efforts de l'organisation ne sont pas passés inaperçus auprès de l'acteur François Létourneau, le porte-parole de cette présentation, qui estime que «Québec a maintenant le festival de cinéma qu'elle mérite». Même enthousiasme chez le dramaturge Michel Marc Bouchard, qui a servi comme juré : «Le festival serti au coeur de cette magnifique ville devient, petit à petit, un incontournable grâce à la vitalité de tous ceux qui y collaborent et participent.»

Satisfait mais épuisé, Ian Gailer s'envole jeudi pour le Festival de Namur où il siègera au sein du jury de la compétition du court métrage. Une autre façon d'établir la réputation et la crédibilité du FCVQ...

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer