Cannes express

Robin Wright... (AFP, Valery Hache)

Agrandir

Robin Wright

AFP, Valery Hache

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Robin Wright rêve de Michelle Obama à la Maison-Blanche

L'actrice américaine Robin Wright, première dame des États-Unis dans la série House of Cards, a déclaré rêver que Michelle Obama, la femme de l'ancien président démocrate, succède à Donald Trump à la Maison-Blanche. «Elle ferait une formidable présidente. Ça prend du temps de casser le moule et de changer la psychologie» des gens, a-t-elle souligné, lors d'une conférence sur la place des femmes dans le cinéma, au Festival de Cannes. Depuis son élection, Trump «nous a volé toutes nos idées» pour la suite d'House of Cards, a ironisé l'actrice. Wright a appelé les professionnels du cinéma à s'attaquer à la question de la place des femmes, très minoritaires dans cette industrie. Elle-même a témoigné avoir fait les frais du sexisme dans sa carrière, avec une première expérience douloureuse lors d'un casting à 17 ans à Paris. «Je pensais qu'ils regardaient seulement mon visage, mais le type m'a dit de soulever mon haut. Je l'ai fait, mais il m'a dit : ''Non , je préférais les nichons de l'autre''.» En plus de son rôle dans la série, Robin Wright a réalisé certains épisodes de House of Cards, et présente à Cannes son premier court métrage, The Dark of Night.  AFP

Une robe controversée

La ministre Miri Regev... (AFP, Anthonin Thuillier) - image 3.0

Agrandir

La ministre Miri Regev

AFP, Anthonin Thuillier

Elle aurait pu passer inaperçue sur le tapis rouge du Festival de Cannes. La ministre israélienne de la Culture a réussi à déchaîner une tempête sur les réseaux sociaux en montant les marches dans une robe aux fortes apparences de manifeste. Miri Regev, ministre très à droite du gouvernement de Benjamin Nétanyahou, s'est présentée mercredi soir à l'ouverture du festival dans une robe longue ivoire représentant dans sa partie inférieure un vaste panorama de Jérusalem et de sa Vieille Ville, avec la coupole dorée caractéristique du Dôme du rocher. La tenue de la tonitruante ministre ressemble fort à une déclaration, tant la question de Jérusalem occupe actuellement le discours de la droite israélienne, contre ce qu'elle dénonce comme les remises en cause du lien historique entre les juifs et la ville ou de la souveraineté israélienne sur celle-ci. La robe a donné lieu sur les réseaux sociaux à une foule de détournements. Un photomontage remplaçait le panorama au bas de la robe par un bombardement sur le territoire palestinien de la bande de Gaza, un autre lui substituait le mur en béton érigé par Israël et décrié par les Palestiniens comme le «mur de l'apartheid».  AFP

La langue du jour

Julianne Moore et Todd Haynes signent des autographes... (AFP, Laurent Emmanuel) - image 5.0

Agrandir

Julianne Moore et Todd Haynes signent des autographes après leur conférence de presse.

AFP, Laurent Emmanuel

La langue anglaise, omniprésente sur la Croisette pendant le Festival de Cannes, a fait place jeudi au langage des signes avec Wonderstruck, l'émouvante plongée dans le monde du silence de deux enfants sourds signée par l'Américain Todd Haynes. Tous les personnages principaux communiquent en écrivant des mots ou par langage des signes. «On a voulu rendre hommage à ce qu'on peut faire avec nos mains dont le langage des signes», a souligné le cinéaste. La conférence de presse du film a été traduite en langage des signes. Space Oddity, célèbre chanson de David Bowie est chantée par une chorale d'enfants dans le générique de fin. Le générique s'arrête sur les paroles «can you hear»... AFP




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer