Sicario très bien reçu

Les acteurs Benicio del Toro, Emily Blunt et... (AP)

Agrandir

Les acteurs Benicio del Toro, Emily Blunt et Josh Brolin encadrent le réalisteur québécoise Denis Villeneuve.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Festival de Cannes

Arts

Festival de Cannes

Du 13 au 24 mai, notre journaliste Éric Moreault est à Cannes pour suivre le festival de cinéma qui en est à sa 68e présentation. »

(Cannes) Denis Villeneuve arborait un sourire de soulagement lorsqu'il s'est présenté mardi midi à une conférence de presse très courue après la projection de Sicario au 68e Festival de Cannes. Avec raison : son puissant et intense suspense a obtenu de francs applaudissements et des échos très favorables de la part des critiques, générant une grosse réaction sur les médias sociaux. Ce film, qu'il considère comme son meilleur, «vient de mon coeur», a-t-il déclaré.

Le réalisateur de 47 ans, vêtu d'un sobre veston blanc rayé noir, en est à sa cinquième présence à Cannes, mais la première pour la Palme d'or. Il s'est dit d'autant plus honoré d'obtenir cette «reconnaissance» avec Sicario. «C'est un long métrage qui est très proche de moi à tous points de vue. Je l'ai fait sans compromis et avec une totale liberté. Je suis heureux qu'il ait été reconnu de l'autre côté de l'océan.»

Villeneuve n'a pas écrit le scénario, mais il était «très sensible» à l'épouvantable violence qui règne à la frontière américano-mexicaine en raison du narcotrafic. «J'ai été traumatisé quand je l'ai lu.» Il s'est donc senti interpellé par cette histoire d'une recrue idéaliste du FBI (Emily Blunt) enrôlée dans un groupe d'intervention mené par un agent du gouvernement désinvolte (Josh Brolin) et un énigmatique consultant colombien (Benicio del Toro) qui vont franchir la frontière clandestinement.

Suspense terriblement efficace

Sicario est un suspense terriblement efficace qui rive le spectateur à son siège, mais il pose aussi d'importantes questions sur le plan éthique qu'on pourrait résumer grossièrement par : est-ce que la fin justement les moyens? «Mon film pose des questions à ce propos, mais il ne fournit aucune réponse. Nous vivons dans une période où les zones grises sont plus brouillées que jamais.»

Autant le film est dur et cru, autant l'atmosphère était détendue sur le plateau, ont témoigné les acteurs. «J'avais l'impression de diriger une garderie», a indiqué Villeneuve. On a compris quelques moments plus tard quand Brolin a rendu un hommage vibrant au réalisateur de façon hilarante. «Il nous faisait accroire qu'il était incertain, mais il savait très bien où il s'en allait.»

Blunt et del Toro ont aussi lancé des fleurs. L'actrice d'Un jour sans lendemain a loué son humanité et son humilité. «Il trouve de la beauté dans la noirceur.» Quant à l'acteur primé à Cannes pour son rôle dans Che, il a mentionné que son rôle nécessitait qu'il puisse prendre des chances. «Denis m'a poussé à ça.» Tellement, qu'il n'a cessé de «vouloir l'impressionner».

Tous ont souligné la collégialité qui régnait dans cette oeuvre évolutive. «C'était un magnifique moment de création collective, a souligné Villeneuve. Je savais ce que je voulais exactement [sur le plan formel], mais le chemin pour y arriver passait par une collaboration collective. C'est dur pour mon égo de réalisateur, mais je crois que je suis à mon meilleur quand je canalise les idées pour passer à un autre niveau.»

Roger Deakins, le directeur photo des frères Coen, participait aussi à ces échanges. Ses magnifiques images contribuent autant à l'atmosphère électrisante de Sicario qu'à celle de Prisonniers (2013). «Je suis simple et honnête. Je voulais que le film le soit aussi», a déclaré l'Anglais, nommé neuf fois aux Oscars.

On verra dimanche l'appréciation du jury, qui compte dans ses rangs Xavier Dolan et Jake Gyllenhaal, qui a joué dans les deux films précédents de Villeneuve. Ce qui a fait dire à ce dernier à la blague qu'il n'y manque qu'une ex-belle-mère... 

Sicario prendra l'affiche au Québec le 18 septembre.

Les frais d'hébergement sont payés par le Festival de Cannes.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer