Las Ideas, un vigoureux ping-pong créatif

Dans Las ideas, ce qui semble d'abord être... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Dans Las ideas, ce qui semble d'abord être une accumulation d'interactions décousues prend du sens à mesure que les ficelles s'attachent.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / «Tout est dans tout», dit l'expression consacrée. Déclinée de manière ludique et inventive dans une série de mises en abyme, la formule pourrait servir de fil conducteur à la pièce Las ideas de l'Argentin Federico León, qui s'est installée pour trois représentations (ou fausses répétitions!) au Carrefour international de théâtre.

Sorte de face-à-face créatif organisé autour d'une table de ping-pong, Las ideas nous convie dans une séance de travail fictive entre León (qui interprète son propre rôle en plus de signer le texte et la mise en scène) et un collaborateur, Julián Tello. Pour résumer l'exercice, les deux amis sont en train de créer le spectacle que le public réuni à la Caserne Dalhousie est en train de voir. Les idées (bonnes ou pas) fusent, les interrogations aussi. Et elles se matérialisent en direct sur l'écran d'un ordinateur ou grâce à une caméra vidéo captant des allers-retours qui deviendront eux aussi matière première pour le spectacle. 

Ce qui semble d'abord être une accumulation d'interactions décousues - les gars glandent sur le Web, s'allument un joint et se tapent un petit whisky, explorent la corbeille de l'ordi, etc. - prend du sens à mesure que les ficelles s'attachent. Dans ces échanges vifs et gorgés d'humour, on voit bien que rien n'a été laissé au hasard. La quête artistique en est ici une de vérité, même si pour y arriver, elle fait escale dans des zones qui peuvent frôler l'absurde... En apparence, du moins!

CRITIQUE / «Tout est dans tout», dit l'expression... (Infographie Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Un peu comme Daria Deflorian et Antonio Tagliarini, qui ont présenté deux pièces au Carrefour la semaine dernière, Federico León joue avec Las ideas sur les frontières de la représentation, sur la limite parfois floue entre le vrai et le faux. Mais là où les Italiens ont privilégié le minimalisme, l'Argentin s'en donne à coeur joie dans la représentation visuelle de ses idées. Son ordinateur portable, relié à un projecteur, devient vite le troisième personnage de la pièce. Sa table de ping-pong sert à la fois de surface de projection, de tableau noir et de représentation magnifiée de l'ordinateur, évoquant à quel point cette machine, qui a imposé ses codes et son langage, est devenue centrale dans nos vies. Le résultat s'avère rigolo, étonnant, voire carrément explosif...

La pièce Las ideas est présentée en espagnol (surtitres français) jusqu'à jeudi à la Caserne Dalhousie.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer