Séjour: voir par l'oreille

«Séjour, ça se passe dans la salle de... (Photo gaëtan gosselin)

Agrandir

«Séjour, ça se passe dans la salle de répétition», insiste le metteur en scène Alexandre Fecteau.

Photo gaëtan gosselin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Carrefour de théâtre

Arts

Carrefour de théâtre

Le 16e Carrefour international de théâtre de Québec se déroule du 21 mai au 7 juin 2015. »

Sur le même thème

<p>Isabelle Houde</p>

(Québec) Cinq ans après la présentation de Yukie, une pièce inachevée qui frayait avec les manipulations technologiques et la vidéo en direct, Daniel Danis récidive au Carrefour international de théâtre. Et c'est avec l'élan créateur de Yukie qu'il revient s'installer, cette fois avec un concept de répétitions devant public où le théâtre se voit... par l'oreille.

Les spectateurs auront droit à un nouveau rendez-vous... (Photo Neil Mota) - image 1.0

Agrandir

Les spectateurs auront droit à un nouveau rendez-vous avec l'imaginaire très particulier de Daniel Danis.

Photo Neil Mota

Que ceux qui avaient eu la chance d'assister aux représentations de la dernière pièce de Daniel Danis au Carrefour en soient avertis : ils ne reconnaîtront pas grand-chose de la dernière oeuvre du dramaturge à qui l'ont doit Le langue-à-langue des chiens de roche et Le chant du dire-dire, notamment. N'empêche, pour l'auteur, c'est une nouvelle version - la douzième, peut-être - d'une même oeuvre, traversée par un même élan créateur. 

Yukie était un grand chantier technologique, qui s'est heurté, comme bien d'autres dans le domaine, à un manque de financement. Qu'à cela ne tienne, Daniel Danis y a vu une autre opportunité, dans la lignée de son travail en arts multidisciplinaires avec Recto-Verso. «On était rendus loin dans notre démarche, mais j'ai plutôt réfléchi dans les dernières années à l'idée de reproduire ce projet d'écriture en inversant totalement le principe de l'image à l'oreille, c'est-à-dire en élaborant un théâtre vu par l'oreille plutôt que par l'oeil», explique l'artiste. 

Le Carrefour était l'occasion idéale de se lancer dans une nouvelle exploration, question de jeter un pont entre le public et les artistes. C'est pourquoi Séjour (qui est le nom de l'événement et non de la pièce) permettra aux spectateurs d'assister en direct à 12 répétitions du nouveau texte de Danis, sous la houlette d'Alexandre Fecteau à la mise en scène et mettant en vedette Lise Castonguay, Éva Daigle, Israël Gamache, Marianne Marceau, Jean-Sébastien Ouellette et Lucien Ratio.

Version finale

Le projet a aussi ceci de particulier : les spectateurs devront enfiler des écouteurs, puisque Marc Doucet et Ariane Plante créeront en direct les environnements sonores de ce théâtre radiophonique. La dernière «représentation», le 7 juin, sera en quelque sorte la version finale, ou ce qui s'en approche le plus : la séance sera enregistrée et transmise en direct sur les ondes de CKRL (89,1 FM), à 13h. 

«Séjour, c'est deux choses : le nouveau texte de Daniel Danis, et une expérience théâtrale», précise Alexandre Fecteau. «Évidemment, le 7 juin, c'est le moment où l'on pourra le mieux entendre le texte de Daniel, mais il va manquer l'autre aspect, la réflexion sur la représentation, l'expérience de la salle de répétition comme spectacle, comme représentation. Séjour, ça se passe dans la salle de répétition», insiste le metteur en scène recruté par Danis. 

L'auteur s'était aventuré sur le terrain de la mise en scène avec Yukie. Cette fois, il a préféré s'en libérer pour se concentrer sur l'écriture, d'abord, et aussi pour être totalement disponible lors des répétitions, pour faire le pont entre les spectateurs et les artistes. «J'ai choisi Alexandre Fecteau parce qu'il a un talent fou dans son travail et aussi parce qu'il est un de ceux qui interrogent la forme théâtrale, et qui en plus fait mouche», note Daniel Danis. «C'est un des rares pour moi à Québec qui est aussi enlevant. Je voulais m'associer à quelqu'un de plus jeune, qui a un regard neuf et qui puisse s'attaquer aussi à mon travail.»

Et ce travail, justement, à quoi s'intéresse-t-il maintenant? Daniel Danis creuse encore, comme avec Yukie, «les manipulations technologiques ou scientifiques sur le corps». Cette fois, plutôt qu'une certaine forme de clonage, il est plutôt question de la manipulation d'humeurs chez de jeunes femmes. On leur aurait implanté des nanopuces dans la tendre enfance. «C'est l'élément qui me permettait d'avoir cette peur de la science, qui est une sorte de monstre réel. Ça me permet d'amener mes personnages dans un rêve lucide. Le titre pourrait être Lucia la lissière résout l'énigme dans un rêve lucide. C'est à peu près le texte dans sa volonté, dans sa trace», tente d'expliquer Daniel Danis.

L'action se passe à Québec, en basse ville principalement, et aussi au Château Frontenac. «Lucia a trois ans pour créer une tapisserie. Pendant ces trois ans, en même temps qu'elle travaille, elle est travaillée par sa tapisserie. Elle se rêve à l'intérieur de sa tapisserie, où il y a une reine et une princesse dans un château, il y a aussi des filles dans ce château qui sont maltraitées, et qui auraient des correspondances avec les vraies filles qui ont été manipulées par la science», détaille l'auteur. 

Les spectateurs auront donc droit à un nouveau rendez-vous avec l'imaginaire très particulier de Daniel Danis. «Ce n'est peut-être pas un texte achevé, mais c'est pour ça que l'idée d'une agora est intéressante», croit ce dernier. Le partage qui sera fait avec les participants enrichira d'autant l'oeuvre, qu'il entend faire publier dans une version finale en 2016.

À l'affiche

Titre : Séjour

Texte : Daniel Danis

Mise en scène : Alexandre Fecteau

Interprètes : Lise Castonguay, Éva Daigle, Israël Gamache, Marianne Marceau, Jean-Sébastien Ouellette et Lucien Ratio

Salle : Salle Multi du complexe Méduse

Dates : 28 au 31 mai, 2 au 7 juin

Synopsis : Pas de destination dans Séjour, que le plaisir du voyage. Le processus de création du spectacle devient le spectacle lui-même. Mêlé aux concepteurs et aux acteurs, le spectateur est appelé à participer aux discussions, souvent philosophiques, toujours passionnantes, qui nourrissent le travail de répétition d'une nouvelle pièce écrite par Daniel Danis.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer