Critique de CD

Leif Vollebekk sur la route de la solitude ***1/2

FOLK-BLUES, Twin Solitude, Leif Vollebekk...

Agrandir

FOLK-BLUES, Twin Solitude, Leif Vollebekk

Le SoleilNicolas Houle 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Le chanteur et musicien montréalais Leif Vollebekk revient à l'avant-scène avec Twin Solitude, un troisième album, qui est sans doute son plus achevé.

Continuant d'explorer la folk et le blues qui lui sont chers, non sans flirter avec le r'n'b, Vollebekk livre une dizaine de pièces mélancoliques, où la thématique de la solitude, fruit de la vie en tournée, est omniprésente.

Affichant une indéniable aisance derrière le micro et proposant des interprétations bien senties, Vollebekk signe des compositions en demi-teintes, où guitares, piano ou section rythmique font dans la retenue et ne craignent pas de se taire pour permettre aux pièces de respirer ou pour laisser l'auditeur remplir les cases vides.

On a droit à plusieurs réussites, qu'il s'agisse de Into the Ether, de la planante Road to Venus ou Vancouver Time, qui ouvre l'album.

Seul bémol, il tend à adopter des atmosphères similaires d'un titre à l'autre, si bien qu'il se dégage une linéarité de ce Twin Solitude, en accord avec la thématique, certes, mais au risque de diluer un brin le plaisir de l'écoute.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer