Regina Spektor: les deux facettes de Regina ***1/2

Remember Us to Life Regina Spektor...

Agrandir

Remember Us to Life Regina Spektor

Le SoleilNicolas Houle 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Peut-on investir la pop ou le registre grand public, sans diluer son matériel ou perdre de vue ses racines indie? Regina Spektor s'efforce de démontrer que oui avec Remember Us to Life. Quatre ans après le très réussi What We Saw From the Cheap Seats, Spektor revient avec une proposition qui touche, dans un premier temps, à une pop aussi recherchée qu'accrocheuse, avec des éléments électroniques ou synthétiques, pour graduellement se déplacer vers un emballage plus classique, où l'artiste pose les doigts sur son piano afin de défendre des titres nuancés, accompagnée de cordes.

Fidèle à elle-même, l'Américaine née en Russie signe des textes adroits, avec une voix sensible et pleine d'assurance. Si on peut trouver les deux facettes de l'album assez différentes, on prête l'oreille avec un égal bonheur à l'inventif Small Bill$, à la ballade The Light, qui affiche une indéniable profondeur, ou à la théâtrale The Trapper and the Furrier, interprétée à perfection. Visiblement, Spektor est dans une excellente phase créatrice.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer