Mute: les artisans du punk rock

Si Mute continue de carburer à l'énergie, à... (Patrice Laroche)

Agrandir

Si Mute continue de carburer à l'énergie, à la vitesse et à la technique, rarement on a entendu les musiciens livrer leur matériel avec un tel souci du détail.

Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Avec ses 18 ans d'existence et ses quelque 600 concerts dans 25 pays, notamment avec The Offspring et Rise Against, Mute figure parmi les vétérans du punk rock québécois. Comment cette expérience se traduit sur Remember Death, le nouvel album du groupe? Par le raffinement, sous toutes les facettes.

«Le plan, c'était de se surpasser, lance le guitariste Alexis Trépanier. Ce n'était pas de faire un album-concept ou d'avoir des thèmes mélodiques qui reviennent au cours de l'album. On joue ce style de musique depuis longtemps, on est satisfait de ça, c'est la musique qu'on aime et ce qu'il y a à améliorer, c'est les détails.»

Alexis Trépanier (guitare), Étienne Dionne (batterie, voix), Marc-Antoine Bastien (guitare) et Jean-Philippe Lamonde (basse, voix) se sont donné les moyens d'atteindre leurs objectifs. Les gars ont acquis de l'équipement qui leur a permis d'enregistrer dans leurs locaux de répétition. Les idées ont ainsi pu être pleinement développées, tout comme les arrangements. Le travail de préproduction adonc été faità leur rythme et lorsqu'ils ont pris le chemin des studios Badass, à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, leur matériel était fort achevé. Si Mute continue de carburer à l'énergie, à la vitesse et à la technique, rarement on a entendu les musiciens livrer leur matériel avec un tel souci du détail.

«On a mis plus de travail qu'on n'a jamais mis sur la création, affirme Étienne Dionne. Les gens jugeront s'ils aiment les idées qu'on a sorties, mais on les a travaillées à mort. Ç'a été cinq fois plus de travail que n'importe quel autre album.»

La mort

Ce boulot ne s'est pas limité aux chansons, qui apparaissent ici avec plus de contrastes et de nuances, aux arrangements, où les choeurs ont gagné en efficacité, ou même à la sonorité d'ensemble, bien définie. L'énergie a aussi été mise du côté du visuel, afin qu'il reflète le travail d'artisan accompli sur le plan musical.

Le titre Remember Death s'est imposé en raison d'une thématique récurrente dans les textes des chansons et Étienne Dionne, qui est aussi photographe, a voulu en donner son interprétation dans une oeuvre visuelle avec le moins de manipulation numérique possible.

«Je voulais faire une représentation de la mort bien à nous, précise-t-il. C'est un mélange entre la grande faucheuse, la santa muerte mexicaine, avec toutes les fleurs autour, la mort portugaise-espagnole en deuil et un personnage d'un film de David Lynch, le Mystery Man. Avec ça en tête, il fallait que je me trouve quelqu'un pour jouer le rôle.»

Dionne est parti en quête d'une personne, sans trop savoir laquelle. Il a aperçu une femme sur le parvis de l'église Saint-Roch avec le visage qu'il recherchait et il l'a abordée. À sa grande surprise, il a eu droit à une réponse positive. Josée Asselin a non seulement campé la mort pour la pochette de l'album, mais elle a aussi participé au vidéoclip de la pièce Fill the Void, une autre réalisation étoffée du band.

Le détail

Le souci du détail de Mute est allé loin : pour la liste des titres, on a photographié des lettres qui ont été découpées au laser, puis peintes et disposées sur un fond particulier. À cela se sont ajoutés d'autres éléments propres aux formats physiques de Remember Death : les albums vinyles ont été pressés sur du vinyle jaune tacheté de noir, tandis que les CD ont été numérotés à la main et abritent un généreux livret de 28 pages, où apparaissent les paroles de chaque chanson, illustrées par une image appropriée.

«Plus le projet avançait et plus je me disais que, sans que ce soit une certitude, c'était peut-être notre dernier CD, indique Dionne. Les CD sont en train de mourir, alors Remember Death, c'est aussi un clin d'oeil à ça... Mais on a mis toute la gomme. Et ça s'insère dans le concept de l'album : de faire de quoi de plus naturel, de plus vivant, même si ça parle de la mort.»

Remember Death sera officiellement disponible le 14 octobre; or deux jours plus tôt, soit mercredi, le quatuor procédera au prélancement, à l'Anti, dès 17h. Mute interprétera quelques-unes de ses nouvelles chansons, fera entendre l'enregistrement en primeur et invitera le public à boire une bière de son cru. Et comme le band a des fans un peu partout autour du globe, le lancement sera retransmis à l'aide de quatre caméras dans Facebook à 18h30.

Après? Direction l'Europe pour une série de 22 spectacles en France, en Espagne, en Italie, en Allemagne, au Pays-Bas et en Belgique. À leur retour, les gars monteront sur les planches de la salle Multi, le 19 novembre, et sillonnerontbien sûr la province. Pas mal pour des punk rockers qui continuent d'avancer de manière semi-professionnelle...

«Ça prend beaucoup d'accommodations avec les employeurs et la famille», observe Alexis, tout en précisant que le groupe y est habitué et sait comment planifier ses déplacements.

«Ce sont des compromis, des sacrifices pour les aventures que ça amène, parce que c'est toujours des aventures incroyables à chaque fois», conclut Étienne.

Une bière punk

Le nouvel album de Mute ne sera pas uniquement l'occasion de s'en mettre plein les oreilles, il sera aussi propice à étancher sa soif... Le groupe de Québec lance en effet la Mute punk rock, une double IPA à 8,5 % d'alcool et à 90 IBU, se distinguant par ses houblons de Nouvelle-Zélande et d'Australie. Il s'agit d'une création de la brasserie artisanale Griendel, de la basse-ville, où travaille le batteur et chanteur Étienne Dionne. «On s'était lancé ça, qu'une bière, ce serait le fun à brasser... On voit ça de plus en plus, des collaborations avec les groupes, alors ça s'est fait très naturellement.»

Vous voulez y aller?

Qui : prélancement du nouvel album de Mute

Quand : 12 octobre, à 17h

 : L'Anti

Entrée :gratuite

Info : mutepunkrock.bandcamp.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer