Critique de CD

Santana: sympathiques retrouvailles ***

Le SoleilNicolas Houle 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Après des années de rumeurs et de promesses, l'équipe du mythique album Santana III (1971) s'est enfin réunie afin d'enregistrer du nouveau matériel.

Le leader Carlos Santana (guitares) et ses complices Neal Schon (guitares), Gregg Rolie (claviers, voix), Michael Carabello (percussions) et Michael Shrieve (batterie) se sont donné toute la glace possible pour fêter leurs retrouvailles : 75 minutes de musique, dont deux titres avec le chanteur invité Ronald Isley. Les gars sont en excellente forme et se font bavards sur leurs instruments respectifs.

Il y a du matériel de premier ordre ici (Yambu, Shake It, Echizo), de sympathiques clins d'oeil au passé (Fillmore East, Blues Magic), mais on n'évite pas les longueurs, les titres mièvres (pénible Choo Choo) ou encore les choix discutables (cuivres générés par les claviers, batterie synthétique).

On aurait aisément pu resserrer l'offre d'un cran en laissant de côté les compositions plus faibles, mais ne crachons pas dans la soupe : ça faisait un bail qu'on avait entendu Santana s'exprimer en studio avec le même abandon qu'il peut avoir sur scène.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer