Katerine débobine son Film

Philippe Katerine photographié chez lui, à Bougival, au... (Éric Garault)

Agrandir

Philippe Katerine photographié chez lui, à Bougival, au nord de la France. Le chanteur s'est mis à travailler sur son nouvel album, Le film, à la suite du décès de son père; une façon de «retrouver sa boussole» alors qu'il se sentait «complètement perdu».

Éric Garault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il a été dans la merde et nous a emmerdés. Il a coupé, puis remis le son. Et il a mangé sa banane tout nu sur la plage. Ces jours-ci, c'est un Film que propose Philippe Katerine - un Film qui est en fait un nouvel album, aussi personnel que dépouillé.

Philippe Katerine n'aime pas se répéter. Certes, on retrouve, d'une parution à l'autre, sa touche unique et son humour décalé, mais pour habiller ses mots, il a tour à tour recouru au rock, à la pop, à l'électro ou au disco. Avec Le film, le chanteur français opte pour le minimalisme et défend ses chansons accompagné presque uniquement d'un piano, que ce soit dans l'ombre (touchante Papa) ou la lumière (Moment parfait).

Q. Le titre de ce nouvel album, Le film, fait référence à la chanson du même nom, mais aussi au film qu'est la vie, et plus particulièrement, la vôtre. C'est un album très personnel...

R. Oui, c'est très personnel. C'est un disque qui vient de moments pénibles dont il faut se sortir. Et assez rapidement, on se sort de ces moments pénibles. Il y a 16 chansons sur ce disque, donc après la 5e, on est déjà dans un autre état. Après la violence, on est dans une espèce de réconciliation et on se dit que le monde est encore plus merveilleux qu'avant.

Q. Le décès de votre père a été la bougie d'allumage?

R. Oui, complètement. C'est la première fois que j'ai été confronté à la mort comme ça, directement, et j'avoue que j'étais complètement perdu. Beaucoup de gens ont ressenti ça, bien sûr, mais moi, ma façon de retrouver la boussole, c'est d'écrire, de dessiner, de reproduire des choses. Et c'est comme ça que je m'en suis tiré. 

Q. Parallèlement, il y a un père qui survit: vous, car le père que vous êtes se fait aussi entendre sur cet album, notamment par l'entremise de vos enfants...

R. Je suis à la fois le fils et le père, mais pas le Saint-Esprit, heureusement, faut pas exagérer! Mais bon, c'est vrai que je suis à un croisement. [...] À 47 ans, il y a plein de gens comme moi qui se retrouvent dans cette situation, d'être à la fois fils et père. Et quand ils perdent le père, c'est complètement déboussolé. On ne sait plus à quoi s'en tenir. C'est très stable d'être au milieu. Je connais bien parce que j'ai un grand frère et une petite soeur, donc j'avais l'habitude d'être au milieu, c'est un sentiment de sécurité qui est incroyable.

Q. Vos enfants, comme vos parents par le passé, se sont retrouvés sur votre album. Pour vous, c'est un naturel de les intégrer à vos créations?

R. Oui. Il y a une chorale d'enfants, aussi, qui chante - évidemment ce ne sont pas tous les miens! En tout cas, je ne peux pas m'empêcher de mélanger les gens de mon entourage à ce que je fais. J'espère que ce n'est pas à leur détriment - je ne crois pas!

Q. L'album met de l'avant un de vos talents qu'on connaissait moins: le dessin. Vous avez fait la pochette...

La pochette de l'album, dessinée par le chanteur... - image 2.0

Agrandir

La pochette de l'album, dessinée par le chanteur lui-même, montre l'endroit où il a écrit ses chansons, dans un angle du salon.

R. J'ai dessiné l'endroit où j'ai écrit mes chansons, sur ce piano, dans un angle du salon. Dans le disque aussi j'ai fait plein de dessins de mes fils, qui ont trois et quatre ans, dans plein de situations familières et toujours incongrues. Le dessin est très lié à l'observation, évidemment, et ça rejoignait ce disque qui est lié à l'observation et à la contemplation.

Q. Le cinéma et la musique ont toujours été voisins chez vous. La musique de Compliqué, par exemple, compte des punchs qui semblent avoir été pensés sur mesure pour le vidéoclip que vous avez tourné. Est-ce que les deux vous viennent en tête en même temps?

R. Non, j'ai plutôt l'image de «où c'est joué, avec quels instruments, dans quelle pièce, est-ce que c'est dans la nature, avec d'autres gens? Est-ce qu'il y a des gens qui passent?» C'est ce que je reçois comme image. Et en l'occurrence, c'est la première fois que je fais un disque à la campagne. C'est pour ça que c'est un disque plus doux, plus apaisé, quelque part, car il y a le chant des oiseaux. C'est sur un autre rythme que mon précédent disque [Magnum], plus hystérique, fait en ville. Donc, c'est très différent.

Q. Vous comptez transcrire Le film au complet avec des clips ou dans un film?

R. On avait fait ça sur l'album Philippe Katerine et pour le dernier, Magnum, mais là, on est dans des chansons qui sont plus imagées, en quelque part, donc le besoin de l'image se fait moins sentir. Par contre, l'idée d'aller sur scène, c'est ça, l'urgence: j'en ai trop envie!

Q. Vos concerts s'annoncent aussi dépouillés que l'album. Ce sera une façon de vous mettre en danger?

R. Ce sera très simple, piano-voix, avec une pianiste qui s'appelle Dana Ciocarlie, et on fonctionnera comme ça en tandem, dans le plus simple appareil. Comme un tour de chant, très simple. [...] Il n'y a pas de batterie, pas de basse, évidemment, les décibels sont revus à la baisse, donc vous êtes complètement exposé, ce qui est autre chose. Je n'ai jamais fait ça. J'avais déjà tourné guitare-voix, ce n'était pas la même chose, car cette fois, j'aurai les mains libres. C'est vrai que c'est quelque chose de nouveau pour moi à tenter.

Q. Un séjour est prévu au Québec?

R. Je pense que c'est prévu, oui, mais je ne sais pas quand. Je ne me suis pas trop renseigné sur les dates. En ce moment, je prends la vie au jour le jour...

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer