Critique de CD

Weezer: l'inspiration revient ***1/2

POWER POP, Éponyme (White Album), Weezer...

Agrandir

POWER POP, Éponyme (White Album), Weezer

Le SoleilNicolas Houle 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Après le bleu, le vert et le rouge, voilà le blanc.

Weezer vient de lancer son quatrième album éponyme, qui fait très bonne figure dans sa discographie.

Il semble en effet que Rivers Cuomo et ses complices n'ont pas tout dit, ce qu'ils indiquent clairement avec California Kids, en ouverture, en proposant un rythme soutenu et des choeurs évoquant les Beach Boys.

Les Américains exploitent régulièrement les allées de la power pop et du pop punk, le plus souvent avec adresse, mais se permettent aussi de sortir un peu des rangs.

À défaut d'être transcendant au plan poétique, le simple Thank God For Girls, qui n'a pas été tellement bien accueilli par les fans de longue date, amène le groupe dans une zone presque hip-hop qui lui réussit curieusement bien.

Même type de dépaysement sur Jacked Up, bâtie autour d'un piano syncopé, où Cuomo utilise sa voix de fausset.

Du reste, Weezer demeure dans sa zone de confort et, en dépit de petites baisses de régime ici et là, l'ensemble est solide jusqu'à la fin, avec la pertinente ballade acoustique Endless Bummer et son efficace crescendo. De quoi réjouir les amateurs.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer