Critique de CD

Marie-Annick Lépine: mère réconfort ****

JEUNESSE, J'ai brodé mon coeur, Marie-Annick Lépine...

Agrandir

JEUNESSE, J'ai brodé mon coeur, Marie-Annick Lépine

Le SoleilGeneviève Bouchard 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Autant elle swingue avec ses complices des Cowboys Fringants, autant Marie-Annick Lépine sait devenir un ange de douceur lorsqu'elle s'exprime en solo.

On pourrait facilement qualifier J'ai brodé mon coeur d'album de berceuses, mais l'étiquette serait un peu réductrice.

Si elles s'adressent d'abord aux jeunes familles, la plupart de ces chansons enveloppantes et très joliment arrangées dépassent largement le propos de Fais dodo... On le comprend dans l'emballage visuel (très joli de surcroît), dans la poésie ancrée dans les saisons, les astres, la nature... Dans cette promesse que le coeur d'une maman n'a pas de limites et dans quelques morales liées à l'acceptation de soi ou à l'amitié.

On reconnaît ici les instruments qui sont chers à Marie-Annick Lépine (violon, mandoline, accordéon, autoharpe et Cie). Elle s'en sert pour créer un écrin pour les vers naïfs, imagés et chaleureux qu'elle signe ou qu'elle emprunte à Maurice Carême (splendide Le chat et le soleil, aux harmonies magnétiques et au violon hardi).

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer