Critique de CD

Du grand Ray LaMontagne  ****

ROCK, Ouroboros, Ray LaMontagne...

Agrandir

ROCK, Ouroboros, Ray LaMontagne

Le SoleilNicolas Houle 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Ray LaMontagne nous avait surpris avec Supernova, conçu avec la complicité de Dan Auerbach, qui amenait sa folk dans les terres du rock et du psychédélisme.

L'Américain pousse l'expérimentation plus loin avec Ouroboros, qui porte bien son titre - le terme fait référence au serpent qui mord sa queue.

Avec l'aide de Jim James (My Morning Jacket) derrière la console, LaMontagne propose huit titres qu'il subdivise en deux parties et qui s'imbriquent les uns dans les autres: envolées planantes avec Homecoming, où aucune des huit minutes trente ne semble de trop, segments mordants avec The Changing Man qui se fond à l'ambitieuse While It Still Beats et sa finale angélique, passages instrumentaux avec de savoureuses envolées de guitare, ballades folk...

La proposition est dense, certes, mais cohérente, variée, étonnante, servie avec le chant unique de LaMontagne, souvent serti de superbes choeurs. «Tu n'entendras jamais cette chanson à la radio», prévient-il, en fin de parcours. Peut-être, mais nul doute qu'elle tournera maintes fois dans le lecteur. Du grand art.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer