Critique de CD

Steven Wilson: étirer le plaisir ***1/2

ART ROCK, 4 1/2, Steven Wilson...

Agrandir

ART ROCK, 4 1/2, Steven Wilson

Le SoleilNIcolas Houle 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Même si le prolifique Steven Wilson est surtout sur la route ces jours-ci, au beau milieu de deux projets, il trouve le moment de lancer un généreux mini-album de près de 40 minutes.

4 ½, dont le titre illustre le fait que la parution s'insère entre son quatrième et son cinquième album solo, réunit cinq compositions inédites: deux flambants neuves, trois écrites pour les enregistrements The Raven That Refused to Sing et Hand.Cannot.Erase, mais qui n'ont pas été retenues pour la mouture finale.

Une nouvelle version de la pièce de Porcupine Tree Don't Hate Me, avec la chanteuse Ninet Tayeb, clôt le disque.

Le matériel est de premier ordre et mérite le détour. De My Book of Regrets, aux contours presque pop, mais qui se déploie sur près de 10 minutes à la musclée Vermillioncore, sans omettre les subtiles envolées de Year of Plague, Steven Wilson développe ses créations avec le soin qui le caractérise.

De quoi faire patienter les fans jusqu'à sa visite du 29 février, au Grand Théâtre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer