Critique de CD

Rick Ross: à la hauteur***

Hip-Hop, Black Market, Rick Ross...

Agrandir

Hip-Hop, Black Market, Rick Ross

Le SoleilIan Bussières 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Dans le milieu hip-hop américain, le rappeur floridien Rick Ross n'a absolument rien à envier aux Jay Z et Kanye West de ce monde même s'il n'a pas leur notoriété.

Son huitième album, Black Market devrait comme les sept précédents atteindre le top 10 du palmarès Billboard et peut-être même la toute première place, où cinq de ses précédents efforts ont abouti.

En plus d'avoir un talent certain pour les rimes et les paroles, qui peuvent passer de l'introspectif aux thèmes plus classiques du gangsta rap, Rick Ross sait sélectionner les échantillonnages qui collent à sa poésie urbaine et s'entourer de voix qui complètent bien son débit plutôt relax.

Judicieusement insérés, des cuivres, un peu de piano et des cordes amènent des saveurs soul un peu années 70 à l'ensemble.

Et la présence de grandes voix comme Mariah Carey sur Can't Say No et Mary J. Blige sur Very Best augmentent la qualité de l'album d'un cran. John Legend, CeeLo Green, Nas, Chris Brown, The Future et DJ Premier complètent «l'équipe d'étoiles» que Rick Ross a amenée avec lui dans cette aventure.

La version deluxe contient également le simple Foreclosures, qui n'est pas sur la version régulière.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer