37e gala de l'ADISQ: l'année de Jean Leloup

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Jean Leloup figurait parmi les favoris du 37e Gala de l'ADISQ. Il a, au final, presque tout raflé sur son passage. L'auteur-compositeur-interprète a ajouté dimanche trois Félix à sa collection, pour un total de cinq cette année. Son principal rival, Louis-Jean Cormier, a fait chou blanc, tandis qu'Ariane Moffatt a terminé la soirée plus riche de deux trophées.

Déjà récompensé dans la catégorie Album rock et Choix de la critique au Premier Gala de l'ADISQ, l'auteur d'À Paradis City a été choisi par le public, dimanche : il a été couronné interprète masculin de l'année, alors que la pièce-titre de son dernier album a été sacrée chanson de l'année. Aussi désigné meilleur auteur-compositeur, Jean Leloup, qui cumulait six nominations artistiques et qui s'est montré peu loquace, n'a finalement vu qu'un seul trophée lui échapper : celui du meilleur vendeur, revendiqué par Fred Pellerin. Ce dernier a par ailleurs cueilli un autre prix dimanche en acceptant le Félix de l'album folk pour Plus tard qu'on pense.

Le retour sur disque d'Ariane Moffatt a aussi été salué au gala de l'ADISQ : l'auteure-­compositrice-

interprète a reçu le prix de l'album pop pour 22h22 et a été sacrée interprète féminine de l'année au terme d'un vote populaire. Pour ce prix, elle a notamment été préférée à Marie-Mai, avec qui elle a néanmoins offert une dansante prestation aux côtés de Fanny Bloom.

Le public a aussi élu Galaxie comme groupe de l'année. Avec son disque Zulu, la bande d'Olivier Langevin avait déjà été décorée à la fin octobre dans la catégorie Album alternatif.

Avec un total de six nominations artistiques, Louis-Jean Cormier s'imposait comme l'autre grand favori de l'ADISQ 2015. Outre le Félix décerné à la pochette de son album Les grandes artères, il est au final reparti bredouille, mais a profité du gala pour s'offrir une collaboration musicale avec les copains de Galaxie et la révélation Philippe Brach, avec qui il a joué les réalisateurs sur l'album Portraits de famine.

Jean Leloup figurait parmi les favoris du... (Infographie Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Premiers Félix

Animé pour une 10e année par l'humoriste Louis-José Houde, le gala de dimanche a accueilli un hommage pour le moins sobre à Dominique Michel. Mais la soirée a aussi été le théâtre de quelques prises de position. Houde a notamment décoché des flèches vers les radios commerciales qui souhaitent voir baisser leur quota de contenu francophone - plusieurs artistes arboraient une épinglette pour manifester leur opposition - et vers les sites de diffusion en continu. «Qui a inventé ça, Spotify, avec ses propres règlements? Qui a décidé que c'était légal? Trouvez-le, Billy Spotify... Et faites-y mal!» a-t-il suggéré aux musiciens dans la salle.

Marie-Pierre Arthur et Philippe Brach ont tous deux réclamé dimanche leur premier Félix. Avec son disque Si l'aurore, la première a fait la barbe à Marc Hervieux, Pierre Flynn, Patrick Norman et Mario Pelchat dans la catégorie Adulte contemporain. Le second a été nommé Révélation de l'année. À l'instar de Klô Pelgag l'an dernier, Brach a livré l'un des discours les plus colorés de la soirée, soulignant l'apport de son équipe qui l'aide à «amener à bon port des idées qui parfois ne le méritent même pas. Des fois, je me dis : "Sont-tu caves, ostie?"» a-t-il lancé.

Les efforts de Patrice Michaud sur les planches ont une nouvelle fois été soulignés. Déjà récompensé au Premier Gala comme scripteur de l'année pour Le feu de chaque jour, le Gaspésien a remporté dimanche la statuette du meilleur spectacle parmi les auteurs-compositeurs. «Merci aux diffuseurs qui ont accueilli le spectacle. Merci aussi à ceux qui ne l'ont pas accueilli. J'imagine qu'on va se voir dans un délai pas très long», a souligné Michaud. Chez les interprètes, Isabelle Boulay a de son côté ajouté un 18e Félix à son imposante collection pour son hommage à Serge Reggiani.

Partager

À lire aussi

  • Richard Therrien | <em>Moi sans l'autre</em>

    Richard Therrien

    Moi sans l'autre

    C'était la soirée de Jean Leloup. Et d'Ariane Moffatt, qui a reçu son prix de l'interprète féminine à 22h22. Précisément le titre de son album. On... »

  • ADISQ: les grands honneurs pour Fred Pellerin

    Arts & Spectacles

    ADISQ: les grands honneurs pour Fred Pellerin

    Fred Pellerin a été le tout premier récipiendaire du 37e Gala de l'ADISQ à monter sur la scène de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts,... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer