Le roi Leloup met la table au Premier Gala de l'ADISQ

Grâce à l'album À Paradis City, qui marquait son... (La Presse, André Pichette)

Agrandir

Grâce à l'album À Paradis City, qui marquait son retour après cinq ans d'absence en solo, Jean Leloup a récolté le prix de l'album rock de l'année en plus d'être sacré choix de la critique.

La Presse, André Pichette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Certifié platine quelques mois après sa sortie, le nouvel album de Jean Leloup a été bien accueilli par le public. Et il semble qu'il n'ait pas déçu les représentants de l'industrie non plus. Installé au sommet du tableau des nominations de l'ADISQ avec six mentions, le coloré auteur-compositeur-interprète a mis la main sur deux trophées, mardi, lors d'une première vague de remise de prix.

Grâce à l'album À Paradis City, qui marquait son retour après cinq ans d'absence en solo, Leloup a récolté le prix de l'album rock de l'année en plus d'être sacré choix de la critique. Dans cette catégorie, il a notamment été préféré à Louis-Jean Cormier, l'autre grand favori de l'ADISQ cette année avec six nominations. Les deux artistes poursuivront la lutte le 8 novembre, alors qu'ils s'affronteront pour le titre du meilleur auteur-compositeur, de l'interprète masculin et de la chanson de l'année. 

Fidèle à lui-même, Leloup a accepté ses trophées en livrant des discours joyeusement décousus, lors desquels il a invité ses pairs à sortir du discours morose animant l'industrie du disque. «Les gens aiment la musique, alors je ne vois pas pourquoi on se laisserait impressionner. Lâchez pas... De toute façon, on va gagner!» a-t-il lancé.

Les rockeurs de Galaxie ont été décorés pour Zulu (album... (La Presse, André Pichette) - image 2.0

Agrandir

Les rockeurs de Galaxie ont été décorés pour Zulu (album alternatif).

La Presse, André Pichette

Comme Jean Leloup, Pierre Lapointe est reparti avec... (La Presse, André Pichette) - image 2.1

Agrandir

Comme Jean Leloup, Pierre Lapointe est reparti avec deux Félix : son disque Paris tristesse a été choisi parmi les réinterprétations et lui-même a été couronné «artiste s'étant le plus illustré hors Québec».

La Presse, André Pichette

Deux pour Pierre Lapointe

Une quarantaine de trophées ont été distribués mardi pendant le gala de l'industrie (présenté hors d'ondes) et le Premier Gala de l'ADISQ (diffusé à MusiquePlus et MusiMax). Comme Jean Leloup, Pierre Lapointe est reparti avec deux Félix : son disque Paris tristesse - sur lequel il revisite quelques-unes de ses chansons dans leur plus simple expression - a été choisi parmi les réinterprétations et lui-même a été couronné «artiste s'étant le plus illustré hors Québec» (une catégorie dans laquelle figurait aussi le groupe beauportois The Seasons, qui a joué sa pièce Whatever au gala de mardi soir). «Je vais l'accepter avec plaisir et joie parce que j'ai travaillé en tab... en France!» a confié Lapointe. À l'inverse, le titre de l'artiste de la francophonie s'étant le plus démarqué chez nous avait plus tôt été attribué à la vedette belge Stromae.

Alors que les rockeurs de Galaxie ont été décorés pour Zulu (album alternatif), le Beauceron Maxime Landry (album country), la violoncelliste Jorane (musique instrumentale) le duo Eman X Vlooper (hip-hop), la chanteuse Bïa (musique du monde), le groupe Le Vent du Nord (traditionnel), le Emie R Roussel Trio (jazz) et Cathy Gauthier (spectacle humoristique) ont tous été récompensés mardi. Fred Pellerin est reparti avec la statuette du meilleur vendeur pour l'album Plus tard qu'on pense, tandis que Pierre Kwenders a accepté son premier Félix pour le vidéoclip de sa chanson Mardi gras.

Les coups de chapeau dans le domaine du classique ont été offerts à Angèle Dubeau & La Pietà (qui ont entre autres devancé les Violons du Roy et Catherine Perrin) et à la pianiste Janina Fialkowska. Chez les artistes s'exprimant en anglais, Bobby Bazini a été préféré à Leonard Cohen, Patrick Watson, Yoan et The Barr Brothers. Ces derniers se sont toutefois repris en allant chercher le Félix du réalisateur d'album et du spectacle anglophone de l'année pour Sleeping Operator.

La chanteuse Bïa a reçu un Félix dans... (La Presse, André Pichette) - image 3.0

Agrandir

La chanteuse Bïa a reçu un Félix dans la catégorie musique du monde.

La Presse, André Pichette

Les propositions scéniques de Patrice Michaud (scripteur de l'année) et de Daran (mise en scène) ont aussi été saluées mardi. On pourra d'ailleurs revoir ce dernier dans la région très bientôt : Daran présentera son Monde perdu vendredi au Centre d'art La Chapelle et le 13 novembre à L'Anglicane.

Les 11 derniers trophées Félix de la cuvée 2015 seront distribués lors du 37e Gala de l'ADISQ diffusé sur les ondes de Radio-Canada le 8 novembre. L'humoriste Louis-Josée Houde soulignera son 10e anniversaire à l'animation, tandis que Marie-Pierre Arthur, Bobby Bazini, Fanny Bloom, Philippe Brach, Louis-Jean Cormier, Galaxie, Marie-Mai, Ariane Moffatt, Patrick Norman, Fred Pellerin et Jean Leloup offriront des prestations. Le public peut encore se prononcer sur la chanson de l'année en votant sur le site ici.radio-canada.ca/adisq.

Certifié platine quelques mois après sa sortie, le... (Infographie Le Soleil) - image 4.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Les gagnants du Premier gala de l'ADISQ

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer