Whisky Legs: du vieux, du neuf et de l'émotion

Le batteur multi-instrumentiste Pascal Denis et la chanteuse... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le batteur multi-instrumentiste Pascal Denis et la chanteuse et parolière Maude Brochu de Whisky Legs, accompagnés par la chienne Charlie, aussi inscrite aux crédits de leur album Basement Confessions, pour avoir prêté ses hurlements à la pièce King Street.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) De jeunes gens dans une maison ancestrale, des inspirations neuves aux racines bien ancrées dans l'énergie du vieux rock et le groove puisé au coeur du R'n'B. Chez le groupe de Québec Whisky Legs, qui vient de lancer un premier album complet, le son est en symbiose avec l'environnement.

La chanteuse Maude Brochu et le batteur multi-instrumentiste Pascal Denis - qui forment le noyau de Whisky Legs - nous accueillent dans leur antre du quartier Saint-Roch : une maison datant de 1870 rachetée de sa grand-mère par la première et dont le sous-sol, auparavant inhabitable, a été aménagé en studio. Entre les murs de pierre et sous les vieilles poutres en bois trônent maintenant les instruments du groupe, surveillés de près par la chienne Charlie, inscrite aux crédits de l'album pour avoir prêté ses hurlements à la pièce King Street. Parce qu'ici, précisons-le, la construction s'est faite en parallèle. Les gros travaux de rénovation ont coïncidé avec la création des titres de l'album Basement Confessions, encore tout chaud. 

Les références à ce double ouvrage teintent l'album, où des sons captés dans Saint-Roch s'invitent ça et là, et surtout le visuel qui l'accompagne. «Mais il y a un autre sens au titre que celui qui est lié au premier degré avec la maison», précise la chanteuse et parolière Maude Brochu. Elle évoque «les émotions qu'on veut cacher, notre dualité intérieure, le côté qu'on ne veut pas mettre à jour». Elle fera plus tard un lien avec le quartier qu'elle habite, qui a eu beau s'affubler du qualificatif «nouvo», mais qui n'a pas pour autant perdu toutes ses couleurs d'antan...

«Pour moi, ç'a vraiment été un premier projet de composition, ajoute-t-elle. Il y a quatre ou cinq ans, je ne pensais jamais faire ça. Il y a eu des rencontres qui m'ont fait réaliser que c'était possible. Aujourd'hui, même si tu n'es pas connu, il y a tellement de manières de le faire dans l'underground. Quand tu es travaillant et que tu veux, il n'y a pas grand-chose d'impossible. J'ai commencé à y croire... et à aimer ça!»

«Aujourd'hui, même si tu n'es pas connu, il y a tellement de manières de le faire dans l'underground. Quand tu es travaillant et que tu veux, il n'y a pas grand-chose d'impossible»

Maude Brochu, chanteuse et parolière du groupe Whisky Legs

Influences

Maude Brochu a la fin vingtaine et la silhouette délicate. Mais sous ses airs de douceur, elle cache une redoutable interprète qui s'est nourrie depuis son enfance dans la collection de vinyles de son père. Elle cite Ray Charles, Otis Redding et Robert Plant parmi ses influences, autant que Susan Tedeschi (Tedeschi Trucks Band) et Brittany Howard (Alabama Shakes). 

«Elle y va beaucoup d'instinct, c'est l'une de ses forces», observe Pascal Denis. «Pour moi, il faut que ça vienne des tripes, confirme Maude Brochu. J'aime jouer avec les textures pour appuyer l'émotion.»

La même ligne directrice a été suivie dans le choix du nom du groupe, officiellement complété par le guitariste Guillaume Méthot. Encore là, la formation s'est montrée fidèle à ses influences. «Il y a un déclic qui s'est fait quand on a entendu la chanson Whiskey Legs de Tedeschi Trucks Band, raconte Maude Brochu. Pour faire la promo de leur album, ils avaient lancé des capsules informatives sur chaque toune et dans celle-là, ils expliquaient la signification de cette expression. Ça veut dire avoir un mou dans les jambes, c'est lié à une émotion forte. C'est beaucoup de ça qu'on parle dans nos chansons.»

«Et c'est aussi ce qu'on recherche en show, évoque Pascal Denis. Quand tu sens que tu connectes avec le monde et que l'émotion passe...» 

Le public de Saint-Georges aura l'occasion de goûter à cette énergie dès ce soir, alors que Whisky Legs est attendu Théâtre Place de l'Église. Quant au spectacle de lancement prévu le 7 octobre au Théâtre Petit Champlain, il affiche complet.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer