Les ventes de CD plongent aux États-Unis

Les ventes de CD aux États-Unis ont baissé de près d'un tiers durant les six... (Photothèque, La Presse)

Agrandir

Photothèque, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Les ventes de CD aux États-Unis ont baissé de près d'un tiers durant les six premiers mois de l'année, même si l'explosion de l'écoute de musique en flux sans téléchargement (streaming) a compensé les pertes de revenus, selon les professionnels de l'industrie.

Les revenus tirés des ventes de CD ont chuté de 31,5 % entre janvier et juin par rapport à la même période de l'année dernière, à 494,8 millions $, selon la Recording Industry Association américaine.

Les CD avec seulement une seule chanson, qui ont connu une brève popularité avant l'avènement de la musique en ligne, ont plongé de 81%.

Mais au global, les revenus de l'industrie musicale n'ont que peu chuté sur le marché américain, le plus important du monde, qui a encore rapporté un total de 3,2 milliards $.

La rapide augmentation de l'écoute de musique en streaming a compensé la baisse des ventes de CD : les ventes pour des abonnements à des services de musique comme Spotify par exemple ont augmenté de 23 % par rapport au premier semestre 2014, à 1,03 milliard $. Cette performance est à peu près équivalente à celle des six mois précédents.

La musique en ligne représente aujourd'hui un tiers des revenus de l'industrie, contre seulement 26 % pour les six premiers mois de 2014.

Un boum de 52 %

Mais encore mieux que l'avènement du streaming, le secteur le plus en hausse est celui du disque vinyle, qui fait un retour remarqué grâce à de nombreux petits revendeurs indépendants : cette branche a connu un boum de 52 % au premier semestre, même si le total des revenus reste bien en dessous de ceux des CD ou de la baladodiffusion.

Tous ses résultats sont l'illustration «d'un secteur en pleine transition», a souligné la présidente de la Recording Industry, Cary Sherman.

Même si elle s'est montrée optimiste, celle-ci a toutefois souligné que «l'intense demande et les milliards d'écoutes en streaming ne sont pas toujours synonymes de revenus équitables».

La compétition entre les sites de la baladodiffusion s'est accrue ces derniers mois avec plusieurs nouveaux acteurs, comme celui d'Apple ou celui du rappeur Jay-Z (Tidal), sur un marché déjà occupé par Spotify, Rhapsody, Rdio, Deezer et Google Music.

Avec toutes ces possibilités d'écoute en continu, les revenus de la musique en téléchargement ont également chuté, même si les 1,3 milliard $ de cette branche restent supérieurs à ceux de la baladodiffusion..

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer