L'aventure folk de Warren Haynes

Warren Hayes admire beaucoup les Allman Brothers et... (Photo Danny Clinch)

Agrandir

Warren Hayes admire beaucoup les Allman Brothers et les Grateful Dead, avec lesquels il a collaboré fréquemment. «Ils sont des exemples du fait que l'équilibre dans une pièce provient d'un dosage entre écriture et improvisation. Une pièce avec uniquement l'un ou l'autre n'est pas aussi réussie», résume-t-il.

Photo Danny Clinch

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Warren Haynes est un hyperactif de la musique. Il a joué avec les Allman Brothers et les membres de Grateful Dead, en plus de piloter sa formation southern rock Gov't Mule. Quand il ne s'occupe pas de sa propre étiquette de disques, Evil Teen, il s'affaire à son festival, Mountain Jam. Et quand il a des idées qui ne cadrent dans aucun projet en cours, il s'offre un album solo comme le tout nouveau Ashes & Dust, où il touche à la folk, à l'americana et aux airs celtiques.

Q Vous avez déjà enregistré un album solo de musique soul, mais c'est la première fois qu'on vous entend dans un contexte acoustique. Vous vouliez essayer ça depuis longtemps?

R Oui. J'ai écrit ce type de chansons toute ma vie. J'ai grandi dans les montagnes de la Caroline du Nord, où la musique folk, la musique des Appalaches et la musique celtique sont très présentes. J'ai été influencé par ça dès mon enfance. Mon cheminement de carrière m'a mené ailleurs, mais j'ai toujours aimé cette musique et j'ai toujours écrit des chansons comme ça. Comme j'en avais écrit de ce type récemment, combinées à celles que j'avais écrites il y a longtemps, j'ai cru bon que ce serait bien d'enregistrer ce matériel...

Q Comment savez-vous qu'une composition est destinée à l'un ou l'autre de vos nombreux projets?

R En général, je peux dire après que la pièce a été écrite si elle va se retrouver chez Gov't Mule, chez les Allman Brothers ou pour un projet solo. J'écris pour le plaisir d'écrire et je vois ensuite où ça se retrouvera, mais s'il y a un projet à l'horizon, par exemple si on est sur le point de faire un disque de Gov't Mule, alors j'écrirai en fonction de ça. 

Q Ce qui fascine dans votre carrière solo ou au sein de Gov't Mule, c'est votre aisance à aller d'un style à un autre. Et vous êtes si bons que des grands noms associés à ces différents

styles viennent jouer avec vous... 

R J'ai toujours été un fan de la musique. J'ai grandi avec deux frères qui avaient des goûts très divers et qui collectionnaient les disques. J'avais donc des milliers d'albums à ma portée, de tant de genres différents, que j'ai développé un amour pour une foule de styles et j'en ai étudié plein, donc j'ai appris à ne pas mettre de frontière sur les musiques.

Q Vous avez joué avec un nombre incroyable de personnes, le dernier album de Gov't Mule, Shout!, - avec les Elvis Costello, Jim James ou Ben Harper -, en est un bon exemple. Comment toutes ces rencontres surviennent-elles?

R C'est ce qui se produit quand vous avez autant d'amis qui aiment jouer de la musique ensemble... Avec Gov't Mule, au fil des ans, nous avons pris l'habitude d'inviter nos amis sur scène et je crois que c'est l'une des raisons pour lesquelles nous donnons des spectacles si longs - ça dure autour de trois heures. Alors c'est bien d'avoir quelqu'un qui peut se joindre pour une portion de la soirée. En particulier quand nous étions un trio, avoir des amis, ça élargissait les possibilités du spectacle. Mais je crois que, plus que tout, on aime jouer de la musique de toutes les manières possibles et ne pas être prévisibles...

Q Vous êtes un guitariste autant qu'un chanteur et un compositeur, quelle est votre conception des segments instrumentaux - car vous ne vous en privez pas?

R Je crois que j'ai toujours été attiré par des guitaristes qui étaient soit des chanteurs eux-mêmes ou qui sonnaient comme s'ils chantaient par l'entremise de leur instrument. C'est le genre d'envolées solos que j'aime : lorsqu'il y a une qualité humaine dans le jeu. Il y a des moments, pour n'importe quel musicien, j'imagine, où l'on veut davantage d'aspects techniques. J'aurais aimé étudier le jazz ou peu importe le style. Mais quand j'écoute mon propre jeu, mes pensées sont toujours ralenties : ne sois pas si pressé! Je veux pouvoir raconter des histoires avec des notes et c'est pourquoi mes guitaristes favoris ont cette qualité.

Q Vous avez joué avec les Allman Brothers, en plus d'avoir collaboré avec des membres des Grateful Dead. Comment c'était d'être à l'intérieur de ces groupes que vous aviez vus de l'extérieur durant des années?

R Ça donne une perspective unique : vous pouvez voir ce qui fait battre le pouls de la musique, ce qui la fait fonctionner. Une grande part de ça est impossible pour moi à décrire, mais la différence entre l'approche improvisée de Grateful Dead et celle des Allman Brothers est la suivante : dans le cas des Grateful Dead, ils ne sont pas pressés, ils veulent relaxer et laisser la magie apparaître quand elle est prête à survenir. Dans le cas des Allman Brothers, ils veulent faire survenir la magie immédiatement. Ce sont deux visions complètement différentes, mais magnifiques de l'improvisation. J'ai appris beaucoup à être au coeur des deux. Ils sont des exemples du fait que l'équilibre dans une pièce provient d'un dosage entre écriture et improvisation. Une pièce avec uniquement l'un ou l'autre n'est pas aussi réussie.

Q Vous êtes impliqué à différents niveaux dans vos réalisations musicales. En cette ère où l'industrie musicale est mal en point, avez-vous trouvé un modèle pour que votre travail soit rémunéré convenablement?

R Un groupe comme Gov't Mule a dû se réinventer et une façon pour nous de le faire a été par l'entremise du site Web muletracks.com, où tous les concerts qu'on a joués depuis 2004 sont disponibles en téléchargement. Pour des frais minimes, vous pouvez télécharger les spectacles en entier et avoir une version en Hi-Fi des performances. Ça marche pour un groupe comme nous, parce qu'on donne un spectacle différent chaque soir, on varie la liste des chansons et c'est une des choses qui garde l'attention des fans et les ramène d'une fois à l'autre et les fait acheter les téléchargements. 

Q Vous partez en tournée avec Ashes & Dust, est-ce qu'on vous verra au Québec?

R J'aimerais aller à Québec et dans différentes portions du Canada, pour jouer des pièces d'Ashes & Dust et Gov't Mule aimerait aussi revenir. Ce n'est pas quelque chose qui nous échappe, on travaille pour ça!

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer