Angélique Kidjo en orbite avec son deuxième Grammy

La Béninoise de 54 ans avait déjà remporté...

Agrandir

La Béninoise de 54 ans avait déjà remporté le prix de l'album de musiques du monde contemporaines de l'année en 2008 pour Djin Djin. Elle ne croyait cependant pas gagner cette fois-ci, puisque la compétition était forte.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Au moment de son entrevue téléphonique avec Le Soleil, à peine quatre jours avaient passé depuis qu'Angélique Kidjo avait remporté le deuxième prix Grammy de sa carrière, celui de l'album de musiques du monde de l'année pour Eve, et la chanteuse qui sera en spectacle vendredi au Palais Montcalm avouait qu'elle planait toujours.

«Je suis toujours là-haut, il faut que j'arrive à redescendre!» a lancé d'entrée de jeu la Béninoise de 54 ans à propos de la semaine mouvementée qu'elle venait de vivre. «En plus, j'avais donné un concert à San Francisco la veille des Grammy et j'ai dû prendre rapidement un avion pour Los Angeles, puisque le gala hors d'ondes débutait à 12h30.»

Bref, c'est seulement 10 minutes avant le début des cérémonies qu'Angélique a mis les pieds au Nokia Theatre du complexe L.A. Live. «Et comme le prix pour les musiques du monde était le quatrième à être remis, je n'ai pas beaucoup eu le temps de respirer!» précise-t-elle.

Surprise

L'artiste qui en était à sa septième nomination avait déjà remporté le prix de l'album de musiques du monde contemporaines de l'année en 2008 pour Djin Djin. Elle ne croyait cependant pas gagner cette fois-ci, puisque la compétition était forte avec Anoushka Shankar, Sérgio Mendes, Toumani et Sidiki Diabaté et le trio formé de Daniel Ho, de Wu Man et de Luis Conté également sur les rangs.

«Quand j'ai entendu mon nom, sur le coup, ma première pensée a été que je ne pourrais pas tout voir le gala, car il fallait que je reparte pour les rencontres de presse. En fait, je suis partie tellement vite que j'ai laissé mon écharpe et mon porte-monnaie derrière. Heureusement, mon mari [le musicien et producteur Jean Hébrail] était là et s'est chargé de me les ramener», raconte la chanteuse.

Son Grammy hâtif a cependant empêché Angélique de voir son amie Dianne Reeves décrocher le petit gramophone doré de l'album jazz vocal de l'année. «Elle, c'est comme ma soeur. On s'était dit que peut-être l'une de nous deux gagnerait et nous avons toutes les deux gagné», poursuit-elle au sujet de celle avec qui son amitié a débuté lors d'un festival de jazz dans les Caraïbes il y a une dizaine d'années.

«Après avoir répondu aux questions des médias, je suis restée un peu pour le gala télé au STAPLES Center, mais, comme j'avais peu dormi la nuit d'avant, je suis rentrée chez nous au lieu d'aller faire la fête comme d'autres lauréats», indique-t-elle.

Voler

Si elle finit par redescendre du nuage des Grammy, Angélique Kidjo n'a cependant pas fini de voler, puisqu'elle passera une bonne partie des prochaines semaines entre ciel et terre, se posant sur quatre continents en deux semaines.

«Vous ne croirez pas ça... Quand je partirai de Québec, ce sera pour aller à Vienne. Ensuite, j'irai à Lagos [au Nigeria], puis à Portland aux États-Unis, ensuite à Rio de Janeiro et à Boston. Après ça, je passerai deux jours chez moi et je partirai pour l'Australie! Tout ça en deux semaines!»

En plus des spectacles qu'elle donnera aux quatre coins du monde, Angélique enregistrera en Autriche des compositions de Philip Glass basées sur des poèmes qu'elle a écrits et qui racontent la création du monde basée sur la mythologie yoruba. «J'aime me tenir occupée! Quand je suis à la maison, je m'emmerde!» conclut-elle en riant.

Pour sa mère et les femmes d'Afrique

Si le dernier album d'Angélique Kidjo s'intitule Eve, c'est à cause de sa mère Yvonne dont c'est le surnom. Cette oeuvre récompensée d'un prix Grammy vise aussi à célébrer les autres femmes de la famille de la chanteuse et l'ensemble des femmes africaines.

«Ma mère habite toujours en Afrique et elle a eu 88 ans en décembre. Elle veut quand même toujours faire à manger pour tout le monde et elle part souvent en moto-taxi sans casque!» lance la chanteuse qui habite New York depuis plusieurs années mais traverse régulièrement l'Atlantique pour rendre visite à sa mère.

«On pense toujours que nos parents sont éternels. Le décès de mon père en 2008 a provoqué un éveil chez moi de sorte que j'essaie de profiter au maximum du temps passé avec ma mère», poursuit-elle.

Et concernant les femmes africaines, Angélique souhaite que les sociétés occidentales présentent davantage leur portrait réel. «Il faut arrêter de définir les femmes africaines seulement sous l'angle des problèmes, car elles ne sont pas que des victimes. C'est pour ça entre autres que plusieurs femmes d'Afrique en ont marre d'être photographiées par les touristes.»

Angélique Kidjo en a davantage contre la façon dont on fait des affaires en Afrique. «Ça, c'est inacceptable, car le business devient l'excuse de tous les abus possibles. On dirait que quand c'est du business, tout est excusable alors que ça ne devrait pas être le cas.»

Vous voulez y aller?

Qui : Angélique Kidjo

Où : Palais Montcalm, salle Raoul-Jobin

Quand : vendredi, 20h

Billets : 67 $ (général) et 23 $ (30 ans et moins)

Tél. : 418 641-6040

Info : http://www.palaismontcalm.ca

Partager

À lire aussi

  • Angélique Kidjo: l'Afrique dans le coeur

    Disques

    Angélique Kidjo: l'Afrique dans le coeur

    Les prochaines semaines seront occupées pour la chanteuse béninoise Angélique Kidjo, qui vient de lancer son autobiographie Spirit Rising : My... »

  • Épatante Angélique!

    Sur scène

    Épatante Angélique!

    L'hiver a disparu, vendredi au Palais Montcalm, le temps d'une chaude soirée musicale rythmée par l'énergique Angélique Kidjo. Avec la chanteuse... »

  • Un CD en français pour Angélique Kidjo

    Disques

    Un CD en français pour Angélique Kidjo

    La chanteuse africaine Angélique Kidjo tisse depuis des années des liens forts avec le Québec, et ces liens pourraient bien s'intensifier au cours... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer