Dan Mangan+Blacksmith: plus électro et plus sombre ** 1/2

Le SoleilIan Bussières 2/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Gagnant de deux prix Juno, dont celui de l'artiste alternatif de l'année, en 2012, le guitariste et chanteur Dan Mangan est de retour.

Cette fois, il utilise le nom de Dan Mangan + Blacksmith, Blacksmith représentant plusieurs des musiciens de la scène alternative de Colombie-Britannique avec qui il collabore.

Il y a du bon et du moins bon sur cet album. Du bon, comme le premier extrait, Vessel, propulsé par le piano de Tyson Naylor, la voix petergabrielesque de Mangan et la batterie de l'ex-Mother Mother Kenton Loewen. Comme New Skies également, qui clôt l'album de belle façon avec une atmosphère plutôt sombre agrémentée de la trompette de JP Carter (Destroyer). Partout sur l'album, Mangan se démarque avec sa voix pleine d'émotion et sa guitare. Cependant, le produit est beaucoup moins énergique que son précédent effort, Oh Fortune.

L'instrumentation électronique est également davantage présente, ce qui n'est pas nécessairement heureux puisque, trop souvent, les loops deviennent redondants et n'apportent pas grand-chose au final.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer