Florence K: Du point de rupture au point d'équilibre

Florence K est devenue une grand fan de... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Florence K est devenue une grand fan de yoga, qu'elle enseigne maintenant aux enfants.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Avec son album I'm Leaving You, Florence K allait droit au but et voulait rompre avec le passé. Deux ans après son écriture, l'auteure-compositrice-interprète a retrouvé l'équilibre en acceptant d'avoir une «double vie», l'une personnelle et l'autre artistique.

Entre-temps, Florence K est devenue une «grande fan de yoga», qu'elle enseigne maintenant aux enfants et bientôt aux adultes, après un apprentissage intensif.

«La chose que j'ai apprise le plus, le mot qui me revient, c'est l'équilibre», exprime-t-elle. «En tant qu'artiste, on va dans des zones très déséquilibrées de notre personnalité. J'ai une grande imagination, ça peut être super pour l'art, mais ça peut vraiment nous nuire aussi quand on s'imagine trop d'affaires. Donc, pour moi, c'est de revenir à un point d'équilibre. C'est là-dessus que je travaille, ma musique aussi», explique la maman de 31 ans.

Son entourage s'inquiète parfois qu'elle perde son côté «artiste» en visant un meilleur équilibre. «Mais non, c'est un complément. Je me connais assez maintenant pour savoir quand c'est le temps de revenir au centre. J'ai comme une double vie maintenant, et l'une n'empêche pas l'autre. Je garde l'intensité émotive et l'imagination débordante pour la création», confie Florence K.

N'allez toutefois pas croire qu'elle nommera son prochain disque «Équilibre». «Jamais, jamais, je ne compromettrais ma musique. C'est mon terrain de jeu, c'est là où je laisse tout s'exprimer. C'est beau, les débordements émotifs. Sans ça, on n'aurait pas de théâtre, de symphonies, de toiles. C'est important d'aller explorer ces zones-là, mais c'est aussi important de tracer la ligne», expose-t-elle, assise dans la galerie d'art du Palais Montcalm. Face à elle est exposée la toile - très zen - qu'elle a peinte pour l'exposition Les peintres du dimanche de la Société du Palais Montcalm, qui sert aussi à amasser des fonds grâce à un encan silencieux.

Un fil d'Ariane

Comme elle estime avoir beaucoup changé depuis la sortie d'I'm Leaving You, Florence K a senti qu'elle devait réarranger ses pièces pour les présenter sur scène.

Pour la première fois, son spectacle solo a une «histoire», un fil d'Ariane qui est l'«impermanence». «Dans la vie, rien ne dure jamais», résume-t-elle.

Il y a donc des ruptures de ton bien assumées entre les pièces, relancées par de courts textes «punchés» de son amie auteure Rafaëlle Germain (Soutien-gorge rose et veston noir). Le tout est complété par des éclairages de Jean-François Couture.

Florence K s'amuse ainsi à marcher sur le fil de la rupture en gardant une mise en scène équilibrée pour «faire vibrer le public encore plus». Tout est question d'équilibre, encore une fois.

*** Florence K sera en spectacle le 8 novembre à la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm. Elle donnera aussi un cours de maître le lendemain à 11h. Les billets sont gratuits, mais doivent être réservés.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer