Stars: bien ficelé

No One Is Lost, Stars...

Agrandir

No One Is Lost, Stars

Le SoleilIan Bussières 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Ian Bussières</p>

(Québec) The Stars forme avec Arcade Fire et The Dears la Sainte-Trinité de la musique alternative montréalaise et, comme les deux autres groupes, on retrouve un couple au coeur de la formation.

Deux ans après The North, le chanteur et claviériste Torquill Campbell, la chanteuse et guitariste Amy Millan et son mari, le bassiste Evan Cranley, le claviériste Chris Seligman et le batteur Patrick McGee offrent une oeuvre bien ficelée qui touche à toutes les nuances de la musique pop, en gardant son visage très montréalais. D'ailleurs, No One is Lost a été enregistré dans le nouveau studio de Stars, qui était autrefois l'appartement de Win Butler et de Régine Chassagne d'Arcade Fire, juste au-dessus d'une vieille discothèque du Mile End. Et comme sur le dernier Arcade Fire, on y trouve des incursions en territoire disco, comme la très dansante From the Night et la pièce-titre, qui lancent et terminent l'album respectivement.

Entre les deux, le quintette né à Toronto ne s'en tient pas à un seul registre et explore différents filons avec beaucoup de succès. Amy Millan vole à plusieurs reprises la vedette sur cet album, tantôt avec son chant, tantôt avec sa six-cordes, et les pièces où on peut entendre sa voix et celle de Campbell se mêler sont les plus réussies.  

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer