Le Chinese Theater fête ses 90 ans

Le Chinese Theater en 1965... (Archives AP, Harold Filan)

Agrandir

Le Chinese Theater en 1965

Archives AP, Harold Filan

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frankie TAGGART
Agence France-Presse
Los Angeles

Visiter Los Angeles sans passer par le Chinese Theater et sa collection d'empreintes de pieds et de mains laissées par les vedettes dans le ciment, c'est un peu comme visiter Paris sans aller voir la tour Eiffel.

Les plus grandes vedettes du cinéma ont été honorées dans la cour de ce cinéma emblématique qui a fêté jeudi ses 90 printemps. Considéré par certains comme «le centre du monde cinématographique», le Chinese Theater a connu 16 présidents, une guerre mondiale et trois séismes majeurs.

Mercredi soir, le réalisateur Ridley Scott est devenu la 304e star à plonger ses mains et ses pieds dans le ciment pour y être immortalisé comme John Wayne, Sophia Loren, Jack Nicholson ou Brad Pitt.

«C'est un vrai honneur d'être placé là quand vous regardez les gens qui y sont déjà, depuis neuf décennies, c'est incroyable», souligne Levi Tinker, historien du cinéma. «Vous avez les noms les plus grands, brillants, iconiques de l'histoire d'Hollywood.»

Par un accident dans le ciment

Tout a commencé quand l'impresario Sid Grauman, une des personnalités du cinéma les plus connues des années 20, a loué ce qui était l'ancienne maison de l'acteur Francis X. Bushman pour y ouvrir un cinéma après avoir levé 2 millions $, le 18 mai 1927.

L'actrice de muet Norma Talmadge marcha alors maladroitement dans une plaque de ciment frais dans le chantier de rénovation, sous les yeux de Grauman, qui y vit une possibilité d'affaires. Accueillant avec le sourire les excuses embarrassées de l'actrice, l'impresario dit qu'il se servirait des empreintes pour faire la promotion de l'ouverture du cinéma.

Depuis, les vedettes voient la cérémonie des empreintes comme un haut fait de leur carrière, certains ajoutant quelques facéties pour sortir du lot.

Ainsi, en 1935, Shirley Temple, la plus jeune honorée à cinq ans, a marché dans le ciment pieds nus, une bonne manière de détourner l'attention de la presse qui commençait à se montrer trop insistante sur un autre sujet : la fillette venait de perdre une dent...

Marilyn Monroe voulait quant à elle mettre un diamant dans le point sur le «i» de sa signature, mais elle a finalement renoncé, après avoir été convaincue que la pierre serait probablement volée. À la place elle a plongé une boucle d'oreille... dont la partie émergée a effectivement été volée.

L'acteur et réalisateur comique Mel Brooks a laissé l'empreinte de ses mains... avec un sixième doigt factice, tandis que Whoopi Goldberg a aussi laissé la marque de ses dreadlocks.

«On pourrait penser qu'après tout ce temps, il n'y a plus de place, mais il en reste en fait assez pour encore un certain nombre d'années», reprend M. Tinker, avouant cependant que quelques grands noms manquent à l'appel.

Audrey Hepburn a été l'une des rares à avoir décliné l'invitation, et James Dean s'est tué dans un accident en 1955, quelques jours avant d'aller déposer ses empreintes.

Plus vieux que les Oscars ou les étoiles de la Promenade de la Célébrité toute proche, le Chinese Theater accueille 5 à 6 millions de visiteurs chaque année, autant que la chapelle Sixtine à Rome.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer