Le fondateur: le requin de la restauration ***1/2

Michael Keaton, intense et tout en intériorité, se fond... (Fournie par Entract Films)

Agrandir

Michael Keaton, intense et tout en intériorité, se fond totalement dans son rôle. Il réussit à subtilement illustrer le glissement qui se produit alors que Kroc se transforme en requin assoiffé de sang.

Fournie par Entract Films

Le SoleilÉric Moreault 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Le fondateur (The Founder) raconte avec brio l'arnaque du siècle. Celle d'un opportuniste qui va profiter de la bienveillance des frères McDonald pour transformer leur modeste casse-croûte en la célèbre multinationale de la restauration rapide. Le drame biographique de John Lee Hancock se veut autant le portrait de l'envers du décor du rêve américain que la mise sur le gril de son capitalisme sauvage.

On a erronément et longtemps considéré Ray Kroc (formidable Michael Keaton) comme «l'inventeur» de la marque aux arches dorées. Il s'agit plutôt de Mac (John Carroll Lynch) et Dick McDonald (Nick Offerman). Les sympathiques frères exploitent un resto révolutionnaire en Californie, qui mise sur le contrôle de la qualité, le service rapide et, surtout, l'uniformisation de la production.

Malheureusement pour eux, Kroc, un vendeur ambulant de l'Illinois qui a plusieurs échecs derrière la cravate, s'y arrête en 1954. Il détecte immédiatement l'énorme potentiel de franchisage. Le beau parleur n'aura de cesse, dès lors, de harceler le duo aux valeurs traditionnelles. De guerre lasse, les frères McDonald signent, croient-ils, un contrat béton qui va leur permettre de garder le contrôle. Mais quand on a laissé le diable entrer dans sa maison...

Il ne faut pas s'attendre à une attaque en règle de la multinationale de la restauration rapide, ce n'est pas le but (il y a Malbouffe à l'américaine [2004], de Morgan Spurlock, à ce propos). Même si, par la bande, le scénario chronologique, convenu mais efficace, de Robert D. Siegel (Le lutteur) propose matière à réflexion.

Le fondateur est, en quelque sorte, l'histoire d'un Willy Loman, le personnage central de Mort d'un commis voyageur (1949), la puissante tragédie d'Arthur Miller, qui prend sa revanche sur le système. De perdant de première qui écoute des disques de motivation sur la persévérance dans des motels miteux, il se transforme en un homme d'affaires audacieux, certes, mais aussi cupide et immoral. Kroc s'approprie le travail des autres pour le faire fructifier à son profit - un Steve Jobs avant l'heure...

Bon rythme

À la réalisation, John Lee Hancock s'est surtout évertué à donner un bon rythme à son long métrage. Frénétique dans les moments de tension et plus lent dans les moments dramatiques, avec de l'humour bien placé pour désamorcer, le film file à la vitesse de l'éclair, sans réel temps mort. Le réalisateur de L'éveil d'un champion a le sens du détail et un bon oeil.

Reste que Le fondateur repose en grande partie sur le charisme de Michael Keaton (Birdman). L'acteur, intense et tout en intériorité, se fond totalement dans son rôle. Il réussit à subtilement illustrer le glissement qui se produit alors que Kroc, bon gars à qui la bonne fortune a toujours échappé, se transforme lentement mais sûrement en requin assoiffé de sang. Nick Offerman (Ron Swanson dans la série-culte Parks and Recreation) est aussi très solide en inventeur intuitif.

Le fondateur évite de moraliser et laisse le spectateur constater par lui-même. C'est surtout un film d'époque de qualité, avec un propos intelligent et des personnages bien construits. Une espèce de plus en plus rare dans le cinéma américain.

Au générique

  • Cote : ***1/2
  • Titre : Le fondateur
  • Genre : drame biographique
  • Réalisateur : John Lee Hancock
  • Acteurs : Michael Keaton, Nick Offerman et John Carroll Lynch
  • Classement : général
  • Durée : 1h56
On aime : le récit bien construit et son rythme, l'intensité de Keaton, la réalisation solide

On n'aime pas : une saveur un peu fade

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer