Lion: la quête du fils perdu ***

À l'âge de 5 ans, Saroo Brierley (Sunny Pawar)... (Fournie par Les Films Séville)

Agrandir

À l'âge de 5 ans, Saroo Brierley (Sunny Pawar) s'égare dans un train et se retrouve accidentellement séparé de sa famille.

Fournie par Les Films Séville

Le SoleilÉric Moreault 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Chaque année, 80 000 enfants disparaissent en Inde. C'est ce qui arrive à Saroo Brierley, accidentellement séparé de sa famille alors qu'il a cinq ans, en 1986. Lion, adaptation de son autobiographie qui a connu un certain retentissement, raconte son incroyable odyssée. Ce mélodrame épicé, parfois trop appuyé, n'en est pas moins bouleversant. Une histoire de résilience, de courage et d'amour inconditionnel qui sait plaire aux foules, surtout celles qui aiment pleurer leur vie au cinéma.

Garth Davies avait un sujet en or pour son premier long métrage et il aurait facilement pu le gâcher. Il n'a d'ailleurs pas su résister à la tentation de souligner un peu fortement certains moments tristes ou dramatiques. Mais l'honnêteté de la démarche, sa magnifique cinématographie et une bonne direction d'acteurs permettent de transcender la plupart des clichés liés à ce genre de film sur la mauvaise fortune provoquée par le destin.

Lion est séparé en deux parties égales, différentes mais complémentaires, impliquant Saroo à 5 (Sunny Pawar) et à 25 ans (Dev Patel). La première heure se concentre sur le moment où le garçon s'égare dans un train et se retrouve à des milliers de kilomètres de son village. Perdu dans Calcutta, Saroo devient un enfant de la rue qui doit affronter de redoutables épreuves dans l'indifférence des habitants.

La démarche de Davies pour ces séquences, qui rappellent beaucoup l'éprouvant Salaam Bombay (Mira Nair, 1988), est d'une nature presque documentaire. Avec la caméra à la hauteur de l'enfant, le spectateur ressent le danger qui le guette à chaque coin de rue. Un sentiment exacerbé par le visage angélique de Sunny Pawar et un véritable talent naturel - il est craquant.

Un an plus tard, un concours de circonstances permet à Saroo d'être adopté par un couple australien (Nicole Kidman, toujours aussi convaincante, et David Wenham). Ce qui nous amène rapidement 20 ans plus tard et à la deuxième heure, plus mince sur le plan dramatique.

Recherche

À la suite d'une rencontre fortuite qui fait remonter quelques souvenirs enfouis au plus profond, le jeune homme se met en tête de retrouver sa mère, son frère et sa soeur grâce à Google Earth - croyant qu'une image va le guider sur le chemin de la maison. Soit l'équivalent de chercher une aiguille dans une botte de foin.

Lion emprunte dès lors beaucoup au drame psychologique. Obsédé par sa quête, Saroo vit une véritable crise existentielle et délaisse son entourage. Ce qui pose toute la question de la filiation : celles du sang ou de l'adoption? L'homme est ainsi déchiré entre ses deux familles, mais aussi deux cultures et deux mondes totalement différents.

C'est là où Garth Davies faillit à la tâche. Il délaisse ce thème porteur sur les inégalités pour se concentrer sur les bons sentiments, jusqu'à la finale, un brin manipulatrice. Mais qui émouvra tout être normalement constitué qui a déjà été un enfant ou qui en élève un ou plusieurs...

Le long métrage a gagné quatre prix du public dans des festivals et est en nomination pour quatre Golden Globes, dont meilleur film, acteur (Patel) et actrice (Kidman) de soutien. Il devrait aussi être en lice aux Oscars.

Au générique

  • Cote: ***
  • Titre: Lion
  • Genre: drame biographique
  • Réalisateur: Garth Davies
  • Acteurs: Dev Patel, Sunny Pawar et Rooney Mara
  • Classement: général
  • Durée: 1h59
On aime: le récit, la justesse des interprètes, les magnifiques images

On n'aime pas: l'émotion trop appuyée

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer