Moana, déjà un classique du genre ***1/2

Le SoleilÉric Moreault 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / On peut reprocher beaucoup de choses à Disney, notamment la production de films qui servent surtout à commercialiser des produits dérivés. Par contre, la qualité est toujours au rendez-vous, comme c'est le cas avec Moana, autant dans l'animation que dans le soin apporté aux détails. Et on peut compter sur le géant du divertissement pour véhiculer un modèle féminin fort et positif. Résultat : un film amusant et, déjà, un classique du genre.

Il s'agit, comme le titre l'indique, de Moana, fille de chef en Océanie et héritière d'une longue lignée d'explorateurs. Mais depuis 1000 ans, son peuple est cantonné sur son île et commence à être confronté à l'épuisement des ressources (une fable assez transparente sur l'état de notre planète). On pénètre bien rapidement, toutefois, sur le terrain de la mythologie.

C'est Maui qui est la cause de ce malheur. Le demi-dieu du vent et de la mer a volé le coeur de Téfiti, déesse de la création. Il est depuis condamné à l'exil. Moana, «choisie» par l'océan, doit le retrouver pour rétablir la situation et sauver son peuple. Autrement dit, partir au large, dont elle ressent l'appel depuis qu'elle est toute petite.

On reconnaît sans peine le rite initiatique du passage à l'âge adulte et de la construction de l'identité. En compagnie de Maui, l'adolescente devra surmonter quantité d'épreuves, dont d'énormes monstres marins; faire face au découragement et puiser dans ses ressources intérieures pour accomplir de petits miracles. 

Mais le plus intéressant, c'est qu'elle doit le faire en dépit de ce gros vantard et vaniteux qui cherche l'affection des humains en raison de carences affectives. Dégourdie, opiniâtre, courageuse et, surtout, persévérante, Moana ne s'en laissera pas imposer par les gros bras de son compagnon d'infortune - qui a ses qualités derrière son apparence frondeuse... Les créateurs de Moana ont eu recours à une belle astuce : son double, en tatou, qui s'anime aux moments cruciaux et qui laissent voir les vrais sentiments de Maui (qui prend peu à peu le rôle du grand frère). Bref, on évite les stéréotypes.

Évidemment, ce 56e long métrage d'animation porte la marque Disney. On peut facilement tracer des parallèles avec les contes récents, à commencer par La reine des neiges (2013), même si Moana est une coche au-dessus. Le film de Ron Clements et John Musker (La petite sirèneAladin) est plus proche de Raiponce (2010). Pour l'humour bon enfant, notamment l'utilisation du poulet idiot, passager clandestin de l'expédition. Pour la personnalité de la petite rebelle aussi.

Comme d'habitude, la qualité de l'animation est époustouflante et d'une beauté saisissante. Moana recèle aussi de grandes qualités cinématographiques, simulant avec beaucoup de bonheur mouvements de caméra et zooms.

J'ai la même réserve que d'habitude concernant l'aspect comédie musicale. À savoir : les numéros ont une place prépondérante et servent, la plupart du temps, à meubler le temps plutôt qu'à faire progresser l'histoire. Ceux qui aiment la pop générique sucrée aux arrangements sirupeux coiffée d'acrobaties vocales vont a-do-rer. Pas mon truc. Même ma deuxième, du haut de ses 11 ans, a trouvé que c'était trop. Le film, par contre, «trop cool».

Ne serait-ce que parce qu'il fait beaucoup appel à l'imaginaire par son aspect fantaisiste. En puissant dans les légendes polynésiennes, les créateurs offrent une bouffée d'air frais en terme de diversité et un peu d'exotisme. 

Un succès immense, à n'en pas douter. Et un candidat logique à l'Oscar du meilleur long métrage d'animation.

Au générique

  • Cote: *** 1/2
  • TitreMoana
  • Genre: animation
  • Réalisateurs: Ron Clements, John Musker
  • Classement: général
  • Durée: 1h53
  • On aime: la personnalité de Moana, la qualité irréprochable de l'ensemble, le dépaysement
  • On n'aime pas: la pop sucrée des numéros musicaux

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer