Les animaux fantastiques: la poule aux oeufs d'or ***

Eddie Redmayne, oscarisé pour La théorie de l'univers,... (Fournie par Warner)

Agrandir

Eddie Redmayne, oscarisé pour La théorie de l'univers, se métamorphose encore physiquement dans la peau d'un excentrique magicien.

Fournie par Warner

Le SoleilÉric Moreault 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Exactement 15 ans après la première adaptation de la franchise Harry Potter, voici Les animaux fantastiques (Fantastic Beasts and Where to Find Them). Même si élèves et profs de Poudlard ne sont pas au rendez-vous, les amateurs sont en terrain connu avec ce produit dérivé : l'auteure J.K. Rowling signe le scénario et David Yates, qui a réalisé les quatre derniers Potter, est derrière la caméra. Le duo fait de la magie jusqu'au dernier acte, qui vient tout gâcher.

Warner ne pouvant se résoudre à tuer la poule aux oeufs d'or, le studio a commandé un prologue qui se situe plus d'un demi-siècle avant Harry à l'école des sorciers, soit New York, en 1926. 

Le magicien Newt Scamander (Eddie Redmayne) y débarque avec une étrange valise. Un malencontreux échange avec un No-maj (un non-magicien) du nom de Jacob Kowalski (Dan Folgler) libère un trio d'animaux fantastiques dans la ville. Avant de se mettre à leur recherche, le duo est hébergé par Tina (Katherine Waterston) et Queenie Goldstein (Alison Sudol), deux soeurs magiciennes qui leur seront bientôt d'une aide précieuse.

Les scènes de poursuite, remplies d'effets spéciaux saisissants et de mouvements de caméra élaborés, provoquent un plaisir enfantin, renforcé par l'humour physique dans la grande veine du comique de l'époque - le grand magicien introverti et son faire-valoir replet ont du Laurel et Hardy dans le nez. Il y a d'ailleurs une scène d'anthologie dans une danse nuptiale que livre Redmayne dans le zoo de Central Park. Sans compter la merveilleuse visite de la ménagerie des animaux fantastiques.

Mythologie Potter

En scénariste habile, J.K. Rowling en profite pour placer les pions de la véritable intrigue, qui puise abondamment dans la mythologie Potter. Percival Graves (Colin Farrell), un Auror, cherche à profiter du chaos provoqué par les animaux de Scamander pour raffermir son emprise sur la société des magiciens américains. Mais aussi pour retrouver un sorcier doté d'un pouvoir maléfique surpuissant qu'il veut s'allier.

La toile est habilement tissée, les personnages bien définis et l'auteure des Potter explore ses thèmes habituels - amour, oppression, mort, loyauté, le combat du bien et du mal... Comme d'habitude, la jeunesse est au coeur de l'oeuvre, avec l'accent sur une idée forte : la souffrance qu'on inflige à l'enfance peut engendrer des monstres...

C'est d'ailleurs à partir de là que ça dérape sérieusement. La réalisation de David Yates lâche la trame dramatique pour sauter sur celle de la destruction massive à la Marvel, à grand renfort d'explosions et de grosses ficelles. Navrant. Et on en rajoute une couche avec une finale qui étire la sauce romantique jusqu'au consommé de ridicule.

C'est vraiment dommage parce Les animaux fantastiques est un divertissement de haut calibre, renforcé par une solide distribution. Redmayne, oscarisé pour La théorie de l'univers, se métamorphose encore physiquement dans la peau de l'excentrique magicien. Colin Farrell (En toute loyauté) est excellent en méchant de service, et Alison Sudol tire son épingle du jeu en jeune ingénue. Mais c'est l'humoriste Dan Fogler, en ressort comique, qui est la véritable révélation du long métrage.

Les animaux fantastiques va évidemment remporter un succès monstre - ma grande a trouvé ça «très cool». La table est d'ailleurs mise pour les inévitables suites...

Au générique

  • Cote: ***
  • Titre: Les animaux fantastiques
  • Genre: fantastique
  • Réalisateur: David Yates
  • Acteurs: Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Colin Farrell et Dan Fogler
  • Classement: général
  • Durée: 2h13
On aime: les personnages bien définis, la signature J.K. Rowling, les thèmes abordés

On n'aime pas: la trame sonore pompier, le dernier acte

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer