Hors champ

La réplique de la semaine (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La réplique de la semaine

La réplique de la semaine... (Fournie par AZ Films) - image 1.0

Agrandir

Fournie par AZ Films

«Nous sommes les deux côtés d'une même pièce, totalement différents, mais indissociables.»

- Le clown blanc Foottit (James Thierrée) à Chocolat (Omar Sy) pour lui expliquer la nature de leur union artistique dans Chocolat de Roschdy Zem

Premières images

L'arrivée de Denis Villeneuve prend l'affiche vendredi, mais un autre film proposera bientôt une rencontre du troisième type. Origine inconnue (Life) raconte la découverte par les six astronautes de la Station spatiale internationale d'une vie sur Mars. Évidemment, ça ne se passera par comme prévu. Le film de Daniel Espinosa (Le refuge) met en vedette Jake Gyllenhaal et le Canadien Ryan Reynolds. Sortie prévue: 26 mai 2017.

Arrêt sur image

Grosse semaine pour Leonardo DiCaprio, dont c'est l'anniversaire ce 11 novembre. En plus de célébrer ses 42 ans, le célèbre acteur pourra trinquer au lancement du documentaire sur les changements climatiques Before the Flood (Avant le déluge), dont il est coproducteur, acteur et narrateur (on peut le voir gratuitement: http://bit.ly/2fYfRPZ). Mais l'occasion est surtout belle pour revenir sur plusieurs grands rôles de son illustre carrière dans cette vidéo (en anglais). Quelle présence...

Retour en arrière

Il y a 25 ans, Indochine prenait l'affiche. Le drame romantique de Régis Wargnier (Je suis le seigneur du château) revisitait le passé colonial de la France dans ce qui allait devenir le Viêtnam, le Laos et le Cambodge. Le long métrage, qui mettait en vedette Catherine Deneuve, a remporté cinq Césars (dont celui de la meilleure actrice), l'Oscar et le Golden Globe du meilleur film étranger. La semaine dernière, la très grande interprète et le réalisateur sont allés au Viêtnam où Indochine a pris l'affiche pour la première fois...

Fondu au noir

J'ai depuis des années cette image de Raoul Coutard, caméra à la main et assis dans un fauteuil roulant que pousse Jean-Luc Godard pendant le tournage d'À bout de souffle (1960). Un résumé réducteur, mais une puissante illustration de la créativité d'un des plus grands directeurs photos de l'histoire du cinéma. Cet «artiste de l'ombre et génie de la lumière», chef opérateur emblématique de la Nouvelle Vague, est mort mardi à 92 ans. Une énorme perte même s'il ne tournait plus depuis 15 ans. Un de ses plus beaux films demeure Le mépris (1963) de Godard. Voici ses explications sur le tournage de ce long métrage mythique avec Brigitte Bardot et Michel Piccoli.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer