Hors champ

La réplique de la semaine (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La réplique de la semaine

La réplique de la semaine... (Fournie par Axia Films) - image 1.0

Agrandir

Fournie par Axia Films

«T'as raison. Je suis juste un petit mononcle de banlieue qui travaille dans une shop

- Adrien (Marc Messier) qui répond d'un ton ironique à son kidnappeur de 18 ans, Cédric (Émile Schneider) dans Le pacte des anges de Richard Angers.

En tournage

La réplique de la semaine (Atsushi Nishijima) - image 3.0

Agrandir

Atsushi Nishijima

De tous les personnages iconiques des frères Coen, celui de Jesus Quintana occupe une place presque aussi importante que celui du Dude dans Le grand Lebowski (1998). Or, John Turturro remet son costume de joueur de quilles extravagant dans un film dérivé, Going Places, actuellement en tournage à New York. Jesus est un des trois personnages principaux de ce long métrage inspiré de l'immortel Les valseuses (1974) de Bertrand Blier avec Patrick Dewaere, Gérard Depardieu et Miou-Miou. Pas de date de sortie prévue, mais ça promet.

Trame sonore

On attendait avec beaucoup d'impatience Gimme Danger, le documentaire de Jim Jarmusch (Down By LawLes derniers amants) consacré aux Stooges, mythique groupe punk rock avec Iggy Pop à sa tête. La réalisation n'est pas aussi extravagante que le sujet l'exigeait, mais il s'agit d'un bon portrait d'époque. Évidemment, on est ressorti de la projection avec un ver d'oreille, le classique I Wanna Be Your Dog. En voici une version en spectacle livrée par Iggy Pop qui décape pas mal. Pour des images de la version avec les membres originaux, faudra aller voir le long métrage.

Retour en arrière

Alfred Hitchcock est revenu dans l'actualité sous un bien mauvais éclairage, cette semaine. Tippi Hedren, son actrice dans Les oiseaux (1963) et Pas de printemps pour Marnie (1964), a affirmé dans son autobiographie que le célèbre réalisateur britannique l'aurait harcelée sexuellement. On connaissait la relation malsaine d'Hitchcock avec ses actrices principales, en particulier les blondes, mais ces dernières révélations viennent enfoncer le clou d'un homme aux comportements malsains et abjects. Ses films témoignent néanmoins de son génie de la mise en scène, comme cette scène des Oiseaux au montage hyperprécis. Disons que ceci n'excuse pas cela.

Fondu au noir

Le regretté John Candy aurait eu 66 ans, lundi, s'il n'était décédé en 1994, à 43 ans. Malgré son départ prématuré, l'acteur canadien a eu le temps de laisser un souvenir durable dans la mémoire des cinéphiles avec ses interprétations outrancières dans des films-cultes comme les Blues Brothers (1980), Oncle Buck (1989) ou Harry Crumb (1989). C'est toutefois Mel Brooks qui lui a offert un rôle inoubliable dans la comédie Spaceballs (1987), une parodie de Star Wars: Beurk l'homme chien (inspiré de Chewbacca), le partenaire du capitaine Yop Solo. Il aura eu le temps, avant de partir, de réorienter sa carrière vers des rôles plus dramatiques, notamment dans JFK (1991) d'Oliver Stone. Dommage.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer