Place au court: Confidences

«Place au court» est votre rendez-vous avec le court métrage dans notre... (Photo fournie par Spira)

Agrandir

Photo fournie par Spira

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Place au court» est votre rendez-vous avec le court métrage dans notre application. Découvrez un nouveau film chaque mois. Une collaboration de la coopérative Spira.

Les voyages forment la jeunesse, dit-on. Les cinéastes aussi, semble-t-il. Anne-Marie Bouchard a profité d'un court séjour à Saint-Étienne, en France, pour tourner son deuxième court métrage de fiction. Un petit film qui en dit long sur les angoisses inavouables d'une mère et sur le parcours artistique de la réalisatrice de Québec.

La femme de 43 ans, après des études en cinéma à Concordia et en arts visuels à Laval, a longtemps exploré les possibilités du médium pour des oeuvres expérimentales et des installations vidéo. La transition vers la fiction n'est pas chose aisée, sur le plan personnel et auprès des institutions.

Elle a donc saisi l'occasion de participer à un Kinomada, événement où les cinéastes ont à peine deux, trois jours pour réaliser un court. Étant à l'extérieur du pays, «j'étais dans un moment plus introspectif et j'ai eu le goût de faire quelque chose de plus intimiste».

D'où Confidences, dans lequel une mère exprime tout ce qu'elle aimerait confier à sa fille, ses «préoccupations», mais aussi ses expériences douloureuses (agression, séparation, etc.) qu'elle voudrait que celle-ci évite à tout prix. Un point de vue féministe et un partage intime, confie la mère de trois adolescentes. Qui n'ont pas vu le film, dit-elle en riant. Question de pudeur et, aussi, de les protéger un peu (pour l'instant).

La réalisatrice a choisi, sur le plan formel, des images d'innocence qui contrastent avec le propos. «Ça amène le spectateur ailleurs dans sa réflexion.» Elle a confié la narration en voix hors champ à une actrice. Ce qui permet «d'aller chercher une meilleure interprétation. Sinon, ça aurait été trop proche de moi...»

Depuis Confidences, Anne-Marie Bouchard a tourné un autre court en France et est retournée à ses anciennes amours expérimentales. Elle lancera d'ailleurs le 3 novembre, à la Galerie 3, Échos transpositions signal, produit à partir de relevés topographiques du fleuve Saint-Laurent sur lesquels s'ajoutent musique, images et animation. Sans perdre de vue la fiction : «Je vais me remettre [ensuite] à l'écriture d'un court», qu'elle souhaite soumettre au financement des institutions. À suivre.

Confidences, par Anne-Marie Bouchard, avec la voix de Catherine Breton et la participation de Mado Saubié, Louise Saubié et Anaël Bourg.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer