Jack Reacher - Sans retour: même cassette **1/2

Cobie Smulders, qui endosse le rôle du major... (Fournie par Paramount)

Agrandir

Cobie Smulders, qui endosse le rôle du major Turner, est aussi à l'aise dans les scènes d'action que dans celles où elle doit tenir tête au macho Jack Reacher (Tom Cruise).

Fournie par Paramount

Le SoleilÉric Moreault 2/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CRITIQUE / Tom Cruise essaie avec Jack Reacher d'établir une nouvelle franchise qui pourra prendre le relais de celle de Mission: impossible, qui tire à sa fin, bien qu'un sixième épisode soit prévu pour 2018. Le beau Tom devrait s'en tenir Ethan Hunt ou donner un sérieux coup de barre - c'est lui qui produit les deux séries -, parce que ce deuxième épisode manque déjà cruellement d'imagination.

Jack Reacher - Sans retour (Never Go Back) marque donc le retour de l'ex-major de la police militaire américaine qui, dans le premier film (2012), avait réussi à éventer un complot et à innocenter un frère d'armes. On applique à peu de chose près la même recette dans cette adaptation du 18e roman de la série écrite par Lee Child.

Cette fois, le héros solitaire doit libérer celle qui a pris sa place dans la hiérarchie, le major Turner (Cobie Smulders). La militaire est faussement accusée d'espionnage lorsqu'elle enquête sur un trafic d'armes qui implique un sous-traitant en Afghanistan et de hauts gradés. 

Un mystérieux tueur à gages, le vilain de service et double de Reacher, va se mettre à leurs trousses. Le duo de fugitifs doit toutefois composer avec une invitée-surprise : Samantha (Danika Yarosh), la fille de 15 ans de Reacher, qu'il n'a jamais connue...

C'est sans contredit l'élément dynamique qui change un peu la routine de l'ensemble, même si leur relation est aussi prévisible que le reste. On joue bien sûr de l'opposition entre la stricte discipline de Reacher et l'ado rebelle, qui n'en fait souvent qu'à sa tête et met ainsi le trio dans l'embarras. Un moteur comme un autre pour enchaîner les scènes d'action qui livrent la marchandise habituelle : courses-poursuites, fusillades, cascades, batailles à mains nues, duels d'armes automatiques et violence gratuite...

Edward Zwick, l'homme derrière Légendes d'automne (1994) et Le dernier samouraï avec Cruise, en 2003, a fait ses preuves comme cinéaste, mais le film d'action lui sied peu. Il livre quand même ce qu'on attend de lui, mais rien de spectaculaire comme les MI ou les James Bond. 

C'est d'ailleurs le talon d'Achille des Jack Reacher. Alors que les épisodes des deux autres franchises se déroulent avec un sourire en coin et une ironie qui n'échappe pas au spectateur, Sans retour ne livre qu'un humour involontaire - certains dialogues font rire alors qu'ils devraient être pris au sérieux... Résultat, Cruise, qui n'a habituellement que trois expressions faciales, n'en utilise cette fois qu'une seule.

Cobie Smulders, qui endosse le rôle de Maria Hill dans les Avengers, s'en tire beaucoup mieux. La Canadienne est aussi à l'aise dans les scènes d'action que dans celles où elle doit tenir tête au macho Reacher. La dynamique entre Turner et Reacher a quand même ses moments.

Outre la pauvreté des dialogues, Sans retour contient son lot d'invraisemblances et de scènes tirées par les cheveux (mais pas plus que la moyenne). Côté originalité, on repassera, d'autant que la finale est une pâle copie de la scène d'ouverture de Spectre

Avec Jack Reacher, Cruise joue à fond la carte du cow-boy solitaire, individualiste et sans attache, bien ancrée dans l'inconscient américain. Mais c'est un peu court.

Ce nouveau chapitre s'intitule Sans retour. On aimerait bien que ce soit le cas.

Au générique

  • Cote: ** 1/2
  • Titre: Jack Reacher - Sans retour
  • Genre: drame policier
  • Réalisateur: Edward Zwick
  • Acteurs: Tom Cruise, Cobie Smulders, Danika Yarosh
  • Classement: 13 ans et plus
  • Durée: 1h58
On aime: la relation père-fille, un bon rythme

On n'aime pas: la réalisation conventionnelle, le scénario prévisible et parfois peu plausible, le jeu unidimensionnel de Cruise

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer