Un ours et deux amants: poignant drame romantique ***1/2

Pour se libérer de leurs tourments, Roman et... (Philippe Bossé, Max Films)

Agrandir

Pour se libérer de leurs tourments, Roman et Lucy décident de fuir les lieux vers le Sud en motoneiges. Le couple suit une trajectoire remplie d'espoir, même s'il n'est pas au bout de ses peines.

Philippe Bossé, Max Films

Le SoleilÉric Moreault 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Revoir Un ours et deux amants (version française de Two Lovers and A Bear), loin du contexte fiévreux du Festival de Cannes, permet d'en apprécier encore plus les grandes qualités, malgré de petits défauts. Pas surprenant que le sixième long métrage de fiction de Kim Nguyen ait trouvé une niche à la Quinzaine des réalisateurs. Tourné dans le Grand Nord, son dénudé et poignant drame romantique, avec une touche de réalisme magique, est animé par un véritable souffle cinématographique.

Après la guerre (Rebelle, candidat aux Oscars en 2013), le réalisateur québécois s'attaque à l'amour - les deux amants du titre, qui se livrent tout de même, à certaines occasions, un combat au corps à corps... Nguyen évoque la puissance de l'amour fou et la force qu'il génère pour vaincre dans l'adversité peurs et traumatismes. 

Dans un village perdu de l'Arctique, Roman (Dane DeHaan) et Lucy (Tatiana Maslany) vivent une intense passion à la Roméo et Juliette. Chacun est hanté par le souvenir de son père agresseur (ce qui est un peu forcé). Elle a un caractère explosif, lui se referme comme une huître et a un comportement autodestructeur.

La mise en place prend du temps à décoller et peine un peu à nous faire comprendre ce qui perturbe la jeune femme - qui a des visions récurrentes - et les problèmes de consommation du jeune homme.

Pour se libérer de leurs tourments, les amants du froid décident de fuir les lieux vers le Sud. À partir de là, ce road-movie en motoneiges prend vraiment son élan (la chevauchée sur l'air de Seven Nation Army des White Stripes: wow!). Le couple suit une trajectoire remplie d'espoir, même s'ils ne sont pas au bout de leurs peines.

Cet environnement hostile où il fait tellement froid qu'on brûle représente l'ardeur des amoureux et se greffe à la quête. Le décor naturel interagit avec le couple, leur montrant des caribous pris dans la glace (une séquence visuellement stupéfiante), puis se dresse sur leur chemin en faisant plonger Roman dans une crevasse et ensuite en soufflant un blizzard.

À travers tout ça, il y a l'aspect le plus original du film, d'un humour délirant: un ours polaire qui dialogue avec Roman. Mélange d'oracle et de père spirituel, l'ursidé apparaît dans les moments les plus inusités pour prodiguer ses conseils et signaler l'absurde de la situation. Si seulement on lui avait donné quelques scènes de plus...

Un ours et deux amants est d'une richesse visuelle remarquable, ce qui compense de petites faiblesses dans le récit et le fait que la relation des jeunes amoureux soit somme toute convenue. La complicité fiévreuse de Maslany (La dame en or), une Canadienne récemment primée aux Emmy, et de DeHaan (Au-delà des pins), véritable vedette montante, la rend toutefois très crédible. Les deux acteurs sont d'un naturel vraiment remarquable sous la houlette du réalisateur.

Kim Nguyen a réussi à éviter le piège des clichés sur la réalité sordide du Grand Nord (alcoolisme, abus sexuels, violence, etc.), l'évoquant plutôt en filigrane. C'est tout à son honneur de ne pas folkloriser les lieux. Un compliment qu'on peut étendre à sa façon de filmer l'environnement, animé d'une vie propre, grâce aux superbes images (Nicolas Bolduc à la direction photo), dont celles de l'éteinte finale, qui brûle la rétine...

Au générique

  • Cote: *** 1/2
  • Titre: Un ours et deux amants
  • Genre: drame sentimental
  • Réalisateur: Kim Nguyen
  • Acteurs: Dane DeHaan, Tatiana Maslany, John Ralston
  • Classement: 13 ans et plus
  • Durée: 1h35
  • On aime: le souffle cinématographique, la bonne complicité des acteurs, les magnifiques images de l'Arctique.
  • On n'aime pas: lent à démarrer, sujet convenu

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer