Écartée: «documenteur» déstabilisant ***

La principale force d'Écartée est la crédibilité de la... (Fournie par Les Films du 3 mars)

Agrandir

La principale force d'Écartée est la crédibilité de la proposition, mélange de téléréalité et de cinéma direct.

Fournie par Les Films du 3 mars

Le SoleilÉric Moreault 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Depuis Georges Méliès et, surtout, Orson Welles, les cinéastes se sont toujours fait un malin plaisir de brouiller les frontières entre réalité et fiction pour mieux nous convaincre de la véracité du récit. Avec Écartée, Lawrence Côté-Collins propose un «documenteur» très cru par l'entremise d'une réalisatrice qui tourne un film sur la réinsertion sociale d'un détenu. Son huis clos déstabilisant explore les thèmes du voyeurisme, de la solitude et de la dépendance affective.

Écartée passe par la caméra d'Anick (Marjolaine Beauchamp), qui s'intéresse à Scott (Ronald Cyr). L'ex-détenu, toxicomane et alcoolique abstinent depuis sa sortie de prison, partage sa vie avec Jessie (Whitney Lafleur), qui pourrait être sa fille.

Le couple habite une maison perdue au milieu de nulle part, où ils sont coupés de la société. Au fil des entretiens, la documentaliste s'intéresse de plus en plus à Jessie, délaissant son sujet d'intérêt. L'exaspération croissante de Scott face à leur perte d'intimité et la proximité naissante des deux femmes génèrent une tension à couper au couteau. Cette violence sourde va-t-elle exploser avec fracas?

La principale force d'Écartée est la crédibilité de la proposition, mélange de téléréalité et de cinéma direct. Les images sont celles que tourne Anick (pas toujours très bien) et Jessie avec son cellulaire - elle retourne la caméra vers la réalisatrice, mal à l'aise. Celle-ci utilise pourtant des caméras cachées pour voler des moments intimes (au lit, dans la douche...).

Écartée joue donc avec le voyeurisme, habituellement masculin. Pas cette fois. Les motivations d'Anick ne sont d'ailleurs pas très claires, ce qui accentue le malaise du spectateur. D'autant que Jessie pratique une forme d'exhibitionnisme consentant... La démarche de Lawrence Côté-Collins souligne l'omniprésence des caméras dans nos vies et l'intrusion de plus en plus marquée de la sphère privée. 

La trame est aussi un beau prétexte pour observer l'aspect malsain de la relation entre Scott et Jessie, les manipulations que chacun exerce l'un sur l'autre. Tout comme le paradoxe de la situation: lui parle sans cesse de liberté alors qu'elle est prisonnière du lieu et de son horizon bouché. L'arrivée d'Anick va lui ouvrir des perspectives...

Les trois acteurs en sont à leur première expérience devant la caméra, ce qui ajoute au «réalisme» du film. La frontière est encore plus trouble pour Ronald Cyr, lui-même un ex-détenu. Il a puisé dans son expérience pour se confier à la caméra, ce qui rend Scott encore plus crédible, notamment dans son malaise grandissant.

On finit par se prendre au jeu et à croire à cet étrange triangle amoureux, malgré les faiblesses du récit, qui demeure assez prévisible. Vrai que l'intérêt est ailleurs, dans la forme et la réflexion.

Le premier long métrage de Lawrence Côté-Collins puise à une grande tradition de notre cinéma et son esthétique rappelle grandement celle de Robert Morin (qui a collaboré au film). Mais, surtout, il affiche une forme de perversité qui en fait tout son intérêt.

Au générique

  • Cote: ***
  • Titre: Écartée
  • Genre: drame
  • Réalisatrice: Lawrence Côté-Collins
  • Acteurs: Whitney Lafleur, Marjolaine Beauchamp, Ronald Cyr
  • Classement: 13 ans et plus
  • Durée: 1h20
On aime: l'approche, les thèmes abordés, l'aspect déstabilisant

On n'aime pas: le sujet un peu éculé

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer