9 - Le film, un dialogue de sourds

Le segment Fuite avec Hélène Bourgeois Leclerc et... (Fournie par L'Atelier)

Agrandir

Le segment Fuite avec Hélène Bourgeois Leclerc et Pierre-François Legendre

Fournie par L'Atelier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les films à sketchs sont plutôt rares au Québec. Encore plus s'il s'agit d'une comédie satirique. C'est pourtant le défi relevé par neuf réalisateurs en adaptant Neuf variations sur le vide, à la demande de Stéphane E. Roy.

L'auteur de la pièce en a profité pour signer sa première réalisation au cinéma. Présent sur tous les plateaux, il a néanmoins donné carte blanche à ses acolytes et confié la tâche de lier le tout à Éric Tessier, qui, en plus de son propre court, filme les transitions entre chaque segment.

9 - Le film démontre que si l'homme communique plus que jamais, il comprend de moins en moins ce que lui disent les autres: un vrai dialogue de sourds. Mieux vaut en rire avec les principaux intéressés.

Stéphane E. Roy... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

Stéphane E. Roy

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

  • Stéphane E. Roy
  • Segment: Abus
L'histoire: Christian (Christian Bégin) et Annabelle (Anne-Marie Cadieux) se livrent à une perverse joute verbale basée sur la manipulation alors que leur couple se désagrège.

Pourquoi: «J'avais le goût de réaliser un film. Il y a beaucoup de théâtre [transposé] au cinéma, mais moins au Québec. Ça, ça me tentait.» Pour le défi, aussi, de faire un collage sur l'incommunicabilité. «Malgré qu'on partage la même langue, dès fois, on ne se comprend pas : je trouve ça fascinant. [...] Parfois, tu réalises que t'es mal perçu. J'ai réalisé que dans ma vie personnelle, ça créait beaucoup de situations comiques, des quiproquos. J'ai voulu explorer les problèmes de communication entre les humains.»

Le défi du court: «J'aimais bien l'idée qu'en soi, chaque scène se valait, mais qu'elles étaient reliées par la même thématique et le même auteur. [Mais] on entre dans l'univers personnel de chacun. Ce qui explique que le court d'Érik Canuel est pas mal plus sombre que celui de Micheline Lanctôt (rires). C'est un peu un honneur, humblement, de pouvoir passer sous la loupe de ces réalisateurs. Les trois quarts du temps, c'est l'univers que j'avais pressenti. Quand ça ne l'était pas, ça me faisait triper de découvrir quelque chose d'autre avec le même texte.»

Projet : Le scénario de Pédalo, un huis clos sur la mer de Cuba. Stéphane E. Roy a décidé de financer son long métrage de façon indépendante «parce que le système au Québec est trop lent». «J'espère que ça va se réaliser. Sont courageux les gens de cinéma de travailler sur un projet cinq, six ans.»

Ricardo Trogi... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 3.0

Agrandir

Ricardo Trogi

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

  • Ricardo Trogi
  • Segment: Fuite
L'histoire: Sophie (Hélène Bourgeois Leclerc) et Richard (Pierre-François Legendre) font un voyage de quatre mois en Europe pour mieux se retrouver... ou se perdre.

Pourquoi: «Le texte que j'ai choisi me plaisait, je trouvais que ça ressemblait à mon couple en voyage. Je me suis dit : why not? [...] Les problèmes de communication et de couple, c'est la base de tout ce que je fais. Ça fitte dans mon univers.»

Le défi du court: «Je trouve que ça se situe entre un court métrage et une scène. Le court, ça vit par lui-même. Là, je savais que ça allait s'insérer dans quelque part d'autres. C'est pas tout à fait la même approche. Tu cherches moins une fin coup de poing. J'ai aussi accepté de travailler avec une équipe réduite: on était six. Là-dessus, il y en avait quatre [Belges] que j'avais jamais rencontrés. Ça a bien été, cela dit.»

Projets: Complète le montage des Simone, série diffusée à Radio-Canada cet automne. Trogi (Le mirage) a terminé le scénario de 1991, la suite de 1981 et 1985, qui sera déposé en septembre aux institutions pour le financement. «On espère une réponse [positive] en décembre. Si tout va bien, j'espère tourner à l'automne 2017. J'ai pas mal de pain sur la planche si ça fonctionne.» Commencera l'écriture d'un autre scénario le mois prochain. «Mais je ne peux pas dire sur quoi encore.»

Éric Tessier... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 4.0

Agrandir

Éric Tessier

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

  • Éric Tessier
  • Segment: Eccéité
L'histoire: Marc Gauthier (Stéphane E. Roy), gourou de la croissance personnelle, rencontre une ancienne flamme (Noémie Godin-Vigneau) qui lui fait réaliser la vacuité de sa vie...

Pourquoi: «Ce qui m'intéressait beaucoup, c'était de me mettre au service du texte, qui me parlait beaucoup, et des comédiens, de m'effacer comme réalisateur. De voir si j'étais capable [en un plan-séquence] de les diriger comme il faut pour qu'on y croie. Hormis l'aventure de coordonner tout le monde. Je pouvais placer les films comme je voulais. J'ai fait l'exercice sur papier et j'arrivais à 15 combinaisons différentes! [...] Ça a vraiment été un processus d'agencement pour en arriver, pour nous, à la proposition la plus intéressante.»

Le défi du court: «Je pense qu'il y avait une émulation. Donc, tu veux que ton film soit à la hauteur des autres. Reste que plutôt qu'un défi ou un stress, j'y ai trouvé une certaine liberté. Comme la responsabilité est diluée, j'ai essayé des choses. Ce long plan, je ne sais pas si je l'aurais essayé dans un autre contexte. Peut-être. Il y avait un plaisir.»

Projets:  Junior majeur, la suite de Pee-wee : l'hiver qui a changé ma vie. Le tournage débute cet hiver à Saguenay et à Rouyn-Noranda. Éric Tessier (5150, rue des Ormes) a scénarisé l'adaptation de la pièce Tu te souviendras de moi de François Archambault, avec Guy Nadon, magistral dans le rôle-titre. «On espère tourner à l'automne 2017. On va voir. C'est un texte extraordinaire.»

Un long processus

En cinq ans, la liste des réalisateurs a évidemment changé au gré des disponibilités. Léa Pool, par exemple, a dû passer la main pour réaliser son propre long métrage. Réunir tout ce beau monde s'est d'ailleurs révélé un vrai cauchemar logistique, révèle Stéphane E. Roy. Outre celui-ci, Tessier et Trogi, les réalisateurs sont : Luc Picard, Jean-Philippe Duval, Micheline Lanctôt, Érik Canuel, Claude Brie et Marc Labrèche (dont c'est la première réalisation au cinéma). Les cinéastes ont réuni une imposante distribution - ce serait trop long en faire la liste. Mais on y trouve Alexis Martin, Sophie Cadieux, Sylvain Marcel, François Papineau, Anne-Élisabeth Bossé, Magalie Lépine-Blondeau et Maxim Gaudette. 

9 - Le film prend l'affiche vendredi (le 9 du 9, bien sûr).

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer