Des films québécois qui ont beaucoup voyagé

Votez Bougon... (Fournie par Aetios Productions)

Agrandir

Votez Bougon

Fournie par Aetios Productions

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Sauf exception, les films les plus prometteurs de l'automne québécois auront déjà fait leur marque en festival. Et on ne parle même pas du film américain de Denis Villeneuve et du long métrage français de Xavier Dolan. Un ours et deux amants de Kim Nguyen a vu le jour à Cannes, pendant que le 1:54 de Yan England est passé par Angoulême et Namur. Quant à Pays de Chloé Robichaud, il aura l'honneur d'ouvrir le Festival de cinéma de la Ville de Québec (FCVQ) après sa présentation à Toronto (TIFF).

  • Embrasse-moi comme tu m'aimes
Prévu l'automne dernier, voici enfin le nouveau André Forcier sur nos écrans. Le fantasque et fantastique réalisateur sert un 12e long métrage ancré dans le réalisme magique qui lui est cher et nous a donné quelques-uns des plus beaux films de notre cinématographie (Au clair de la lune, Une histoire inventée...). Cette fois, il situe l'action à Montréal alors que la Seconde Guerre mondiale fait rage. Des jeunes doivent apprendre à apprivoiser leurs émotions, en particulier des jumeaux qui s'aiment un peu trop... Embrasse-moi comme tu m'aimes compte sur une distribution toute étoile : Mylène Mackay, Céline Bonnier, Tony Nardi, Antoine Bertrand, Réal Bossé, Roy Dupuis... Date de sortie : 16 septembre 

  • Un ours et deux amants
En mai, Kim Nguyen s'est rendu au Festival de Cannes pour la première fois avec Two Lovers and a Bear. Il y a présenté son film en anglais à la Quinzaine des réalisateurs, où il a obtenu un accueil chaleureux et des critiques positives. Son dénudé et poignant drame romantique, avec une touche de réalisme magique, évoque la puissance de l'amour éternel et la force qu'il génère pour vaincre dans l'adversité peurs et trauma-tisme. Il met en vedette deux amants (Dane DeHaan, Tatiana Maslany) qui vivent une intense passion à la Roméo et Juliette, dans le Grand Nord québécois... mais, surtout, un ours parlant... Date de sortie : 7 octobre 

Un ours et deux amants... (Fournie par Les Films Séville) - image 4.0

Agrandir

Un ours et deux amants

Fournie par Les Films Séville

  • 1:54
Voilà un autre film très attendu. Yan England, surtout connu pour ses rôles à la télévision, s'est fait remarquer en 2013 lorsque son très beau court métrage Henry s'est retrouvé en nomination aux Oscars. Son premier long, qui a remporté le prix du jury étudiant à Angoulême, s'intéresse à un ado introverti (Antoine Olivier Pilon) doué d'un talent naturel pour la course à pied. Mais l'intimidation qu'il subit va le pousser dans ses derniers retranchements. Le jeune acteur, meilleur acteur québécois pour Mommy, a remporté, ex aequo, le prix d'interprétation à Angoulême. La prometteuse bande-annonce fait une large part aussi à Sophie Nélisse, David Boutin et Patrice Godin. Date de sortie : 13 octobre

  • Pays
Tout le monde s'attendait à voir le deuxième long métrage au Festival de Cannes, après que Chloé Robichaud eut accompagné son court Chef de meute et son long Sarah préfère la course sur la Croisette. Ça ne s'est pas concrétisé, mais Pays aura l'honneur d'ouvrir le sixième Festival de cinéma de la ville de Québec. On attend beaucoup de ce film, qui suit la trajectoire de trois femmes (Nathalie Doummar, Macha Grenon, Emily VanCamp) en politique et des désillusions vécues à l'épreuve du réel ainsi que de la difficulté de concilier travail et famille au féminin. Selon la réalisatrice originaire de la capitale, malgré la réflexion sur l'identité, Pays mise beaucoup sur l'humour! Date de sortie : 18 novembre

Emily VanCamp dans Pays... (Fournie par le TIFF) - image 7.0

Agrandir

Emily VanCamp dans Pays

Fournie par le TIFF

  • Votez Bougon
Parlant d'humour, on ne se trompera pas en disant que celui de ce film adapté de la célèbre série télé sera décapant et irrévérencieux à souhait. Les interprètes principaux de la célèbre famille passée maître dans l'art de l'escroquerie sont tous de retour pour cette version cinéma confiée à Jean-François Pouliot (Les 3 p'tits cochons 2). Cette fois, Papa Bougon se lance en politique et fonde le Parti de l'écoeurement national (le PEN, bien vu). Qui connaît bientôt beaucoup de succès. Ça promet. D'autant que François Avard, Jean-François Mercier et Louis Morissette signent le scénario.  Date de sortie : 9 décembre

Autres sorties

  • 9 - Le film, collectif, (9 septembre)
  • Écartée, Lawrence Côté-Collins (30 septembre)
  • Generation Wolf, Christian de la Cortina (14 octobre)
  • La chasse au collet, Steve Kerr (21 octobre) 
  • Prank, Vincent Biron (28 octobre)
  • Boost, Darren Curtis (octobre)
  • Le pacte des anges, Richard Angers (4 novembre)
  • X Quinientos, Juan Andres Arango (novembre)
  • Miséricorde, Fulvio Barnasconi (novembre)
  • D'encre et de sang, Alexis Fortier Gauthier, Maxim Rheault et Francis Fortin (9 décembre) 
  • Roger D'Astous, Étienne Desrosiers (16 décembre)

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer