Place au court: Le serrement

«Place au court» est votre rendez-vous avec le court métrage dans notre... (Fournie par Spira)

Agrandir

Fournie par Spira

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Place au court» est votre rendez-vous avec le court métrage dans notre application. Découvrez un nouveau film chaque mois. Une collaboration de la coopérative Spira.

Le parcours de cinéaste d'Alexandre Isabelle est atypique - un peu comme son film Le serrement, qui mise sur le non-dit plutôt que les dialogues. Autodidacte, le Lévisien est venu au cinéma après ses études en philosophie par l'entremise de la scénarisation.

Ce qu'il a fait pour Samuel Matteau, cinéaste de Québec qui vient de tourner son premier long métrage Squat. Après deux coréalisations avec celui-ci, Alexandre a eu le goût de voler de ses propres ailes. Au propre comme au figuré: il s'est inscrit à un cours de fauconnerie.

Fasciné par le rapport entre l'homme et l'oiseau de proie, il l'a transposé dans la relation qu'entretiennent deux frères. Thomas (Thomas Debaene) y a trouvé refuge pour échapper à son aîné impulsif (Nicolas Boulanger). Mais voilà que leur mère mourante demande au premier de prendre soin du second.

Le serrement se veut une réflexion sur les notions de pitié et de pardon - pour peu qu'on sache lire entre les lignes et faire un effort de réflexion. Ce que cherche le réalisateur de 30 ans. Il envisage le cinéma comme un véhicule pour les idées et la réflexion sociopolitique.

Ce qui est un peu normal pour un prof de philosophie, qu'il enseigne au cégep Lévis-Lauzon depuis six ans. Dans sa volonté de conjuguer les deux, il vient tout juste de déménager dans Limoilou. Ironiquement, Le serrement n'a pas été tourné ici, mais en France grâce à la collaboration entre le Festival off-courts Trouville, dont l'édition actuelle se déroule du 2 au 10 septembre, et Spira. «On a revu le texte avec les acteurs pour le rendre crédible», explique-t-il. 

Le Festival de cinéma de la Ville de Québec a programmé Le serrement l'an passé. Cette année, il présente en première mondiale La partie, un autre court, le 17 septembre, à 19h, dans le cadre du programme de bourse à la création des cinéastes de Québec.

En attendant, place au Serrement.

Le serrement, par Alexandre Isabelle, avec Thomas Debaene et Nicolas Boulanger.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer