Une première pour Carole Laure à Percé

Carole Laure reviendra à l'écran sous peu dans... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Carole Laure reviendra à l'écran sous peu dans la série télévisée Sur-vie, où elle incarnera la mère de Mariloup Wolfe.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Gilles Gagné</p>
Gilles Gagné

Collaboration spéciale 

Le Soleil

(Percé) Pour la première fois de sa vie, Carole Laure mettra les pieds à Percé, au cours des prochaines heures, avec son conjoint Lewis Furey, dans le but d'assister aux Percéides, le festival gaspésien de cinéma et d'art, où elle présentera sa dernière production, Love Project.

À Percé comme dans la vie, Carole Laure cumulera plus d'une tâche, puisque c'est en qualité de présidente d'honneur des Percéides qu'elle débarquera dans la péninsule. Elle présentera aussi une classe de cinéma samedi, après la projection de Love Project, à 10h.

Si elle n'est jamais venue en Gaspésie, c'est tout simplement en raison d'une vie chargée, souvent menée sur deux continents. Elle parle du voyage avec animation et livre un vibrant plaidoyer pour la diffusion de l'art.

«J'adore ça, des occasions de découvrir de nouveaux endroits et de voir des films [...] Je suis pour qu'on aille partout, pour accompagner les productions dans différents lieux. Je le faisais comme actrice et je le fais comme réalisatrice-productrice. La culture doit être partout, pas seulement à Montréal ou à Québec. C'est le pouls du pays. C'est important que ça voyage partout», affirme-t-elle.

La proposition des organisateurs des Percéides a donc vite trouvé un écho favorable quand Carole Laure en a pris connaissance.

Elle s'est surtout concentrée sur l'écriture, la réalisation et la production de films au cours des dernières années, mais Carole Laure reviendra à l'écran sous peu, et dans une série produite pour la télévision, fait rare dans sa carrière. Il faut remonter à l'adaptation télévisée de Maria Chapdelaine, au milieu des années 80, dit-elle.

«J'ai accepté de jouer dans une série télévisée; je joue la mère de Mariloup Wolfe. C'est une série de six heures, appelée Sur-vie. Je suis moi-même dans l'écriture d'une série télévisée, en collaboration avec la jeune auteure Perrine Leblanc. Je ne peux absolument pas en dire plus à ce sujet. C'est une série de six heures aussi», précise-t-elle.

Comme si ça ne suffisait pas, Carole Laure, qui a chanté sur sept albums à partir de 1977, produira le prochain spectacle de Lewis Furey. «Ça débutera en novembre au Théâtre Outrement, au Petit Outremont en fait, où il présentera des Lieds de Brahms», souligne-t-elle.

Derrière la caméra

Mme Laure préfère la vie derrière la caméra plutôt que devant, et depuis longtemps.

«Je fais ce que j'aime. J'aime mieux ne plus jouer dans mes propres films. J'ai toujours été intéressée par le métier d'auteure. Jouer m'a emmenée à écrire, et écrire m'a emmenée à réaliser. Entretemps, j'ai produit ses shows, à Lewis», note-t-elle.

«En plus, je suis mes enfants, Clara qui a une carrière de chorégraphe, et Thomas, qui est musicien», conclut-elle.

Les Percéides débutent mercredi. D'ici dimanche inclusivement, on y présentera environ 80 films de 25 pays.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer