Hors champ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Première image

Jason Bourne (Matt Damon) qui replace la cravate d'un cadre de la CIA, interprété par Tommy Lee Jones. Dans le film éponyme réalisé par Paul Greengrass, l'ex-agent secret, qui a retrouvé la mémoire, tente de découvrir certains faits cachés de son passé dans une Grèce déchirée par l'austérité. Son principal adversaire est interprété par Vincent Cassel. La très bonne Alicia Vikander (oscarisée pour Danish Girl) sera aussi de la partie. Sortie : 29 juillet

Arrêt sur image

Krzysztof Kieslowski aurait eu 75 ans lundi. Décédé prématurément, à 54 ans, le réalisateur polonais a tout de même eu le temps de laisser une empreinte indélébile sur le 7e art. Le tout a vraiment commencé avec le Décalogue, 10 films et autant de chefs-d'oeuvre sur le thème des 10 commandements. L'ensemble vient tout juste d'être restauré. Le maître tournera ensuite La double vie de Véronique et sa trilogie Bleu-Blanc-Rouge, qui lui apporteront la reconnaissance internationale. L'homme nous a laissé pour la postérité une oeuvre grandiose par sa simplicité et son humanité.

La réplique de la semaine

Les trois p'tits cochons 2... (Photo fournie par Les Films Séville) - image 6.0

Agrandir

Les trois p'tits cochons 2

Photo fournie par Les Films Séville

«C'est normal d'avoir des fantasmes, tout le monde en a. Mais t'es pas obligé de les réaliser.» 

Rémy (Paul Doucet), qui couche à gauche et à droite, qui fait la morale à ses frères Mathieu (Patrice Robitaille) et Christian (Guillaume Lemay-Thivierge) dans Les 3 p'tits cochons 2 de Jean-François Pouliot.

Fondu au noir

Bud Spencer est décédé lundi à 86 ans. Carlo Pedersoli, de son vrai nom, n'est pas un acteur particulièrement talentueux, mais sa bonhommie et son humour physique ont amusé les cinéphiles pendant quelques décennies, surtout avec Terrence Hill, son comparse de toujours. Il ne faut surtout pas bouder son plaisir : il me laisse quantité de souvenirs et de fous rires de mon enfance.

Retour en arrière

Ewan McGregor offre une performance à la hauteur de son talent dans le suspense Un traître idéal (Our Kind of Traitor), une adaptation de John Le Carré, en salle vendredi. Déjà révélé pour son mémorable rôle de Renton dans Ferrovipathes (Danny Boyle), c'est toutefois un autre film, il y a 17 ans, qui va consacrer l'Écossais : Star Wars : la menace fantôme. McGregor y joue le jeune Obi-Wan Kenobi, rôle défendu une première fois par l'extraordinaire Alec Guiness. Le film ne laisse pas un souvenir impérissable mais, bon, McGregor était un bon choix.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer