Les robots de Transformers débarquent à La Havane

Paramount Pictures enverra une «petite équipe» à La... (Fournie par Paramount)

Agrandir

Paramount Pictures enverra une «petite équipe» à La Havane pour des plans qui s'intégreront dans une séquence présentant la façon dont les robots de Transformers 5 «s'adaptent à la vie normale» dans plusieurs grandes villes du monde.

Fournie par Paramount

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Caroline St-Pierre
Agence France-Presse
La Havane

Quelques semaines à peine après le tournage d'une poignée de scènes de Rapides et dangereux 8, La Havane va accueillir à partir de samedi l'équipe de Transformers 5, illustrant le fort intérêt des studios hollywoodiens pour la capitale cubaine depuis le dégel Cuba-États-Unis.

«Le week-end prochain, la production audiovisuelle de l'Institut de cinéma cubain (ICAIC) offrira de nouveaux services cinématographiques à la production étrangère. Il s'agira dans ce cas du film américain Transformers 5», a annoncé un communiqué de l'Icaic transmis à l'AFP.

Si les 12 jours de tournage de Rapides et dangereux 8 (Universal) fin avril ont nécessité une imposante logistique et occasionné des désagréments pour les habitants de La Havane, celui de Transformers 5 devrait être beaucoup plus bref et discret, a précisé l'ICAIC.

Paramount Pictures n'enverra en effet qu'une «petite équipe» pour un tournage «qui ne perturbera pas la vie normale» des Havanais.

Les plans filmés s'intégreront dans une séquence présentant la façon dont les robots - qui seront ultérieurement intégrés à l'image - «s'adaptent à la vie normale» dans plusieurs grandes villes du monde, a encore indiqué l'institut cubain.

Dans la foulée du rapprochement engagé fin 2014 entre les présidents américain Barack Obama et cubain Raul Castro, le Département du Trésor a consenti une série d'assouplissements à l'embargo imposé à l'île depuis 1962. Et depuis janvier, les productions américaines se sont vues accorder le droit de tourner à Cuba.

Attirés par l'esthétique bigarrée des immeubles décatis de la vieille ville et du bord de mer havanais, les producteurs américains ont érigé La Havane en lieu de tournage à la mode.

L'équipe de la série House of Lies avait été la première à profiter de la nouvelle législation au début de l'année, avant l'arrivée des mastodontes hollywoodiens.

Mais c'est en 2014 qu'avait été tourné sur l'île le premier film hollywoodien depuis la révolution castriste de 1959.

L'équipe de Papa, biopic indépendant sur l'écrivain américain Ernest Hemingway, avait alors obtenu une autorisation exceptionnelle du Département du Trésor pour filmer sur l'île entre avril et mai 2014.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer