• Le Soleil > 
  • Arts > 
  • Cinéma 
  • Un hologramme pour le roi: un étranger dans un pays étrange *** 

Un hologramme pour le roi: un étranger dans un pays étrange ***

Le film repose grandement sur les épaules de... (Fournie par Les Films Séville)

Agrandir

Le film repose grandement sur les épaules de Tom Hanks, qui livre une performance impeccable en homme d'affaires au bord du gouffre vivant le choc des civilisations.

Fournie par Les Films Séville

Le SoleilÉric Moreault 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Un hologramme pour le roi (A Hologram for the King) n'a pas été précédé d'un gros battage médiatique malgré la présence de Tom Hanks dans le rôle-titre. La surprise n'en est que plus totale. Sans être une très grande réussite, cette solide comédie dramatique propose sur un ton doux-amer et un peu décalé une réflexion humaine sur le choc entre l'Occident et le monde musulman - un bon divertissement «adulte» comme on en voit de moins en moins au cinéma.

L'intro déjantée du film de Tom Tykwer (Cloud Atlas) est la meilleure que j'ai vue depuis longtemps. Avec un Tom Hanks qui reprend les paroles de Once in a Lifetime, fabuleux succès des Talking Heads, pendant que s'évanouissent ses actifs du rêve américain, on saisit tout de suite qu'Alan Clay (Hanks) est au bord du gouffre.

L'homme d'affaires se réveille dans un avion, et la scène n'en est pas moins surréaliste : il est entouré de musulmans récitant la prière - Clay s'en va en Arabie Saoudite, où il doit vendre une nouvelle technologie de communication holographique (un Skype 3D). D'où le titre. Il s'agit d'une vente cruciale pour reprendre sa vie en mains. Mais, on s'en doute, rien ne fonctionne comme prévu dès son arrivée dans une ville gigantesque... pas encore construite! En plein désert, en plus.

Clay vit le choc des civilisations, adouci par la présence de Yousef (Alexander Black), son détonnant et hilarant guide-chauffeur. Grâce à son aide, le représentant anxieux et dépassé va apprivoiser les interdits de sa société d'accueil collet monté, tout en se mettant quelques fois les pieds dans les plats.

Un hologramme pour le roi n'adopte pas la vision catastrophiste de la série télé Homeland dans sa description des moeurs musulmanes, mais il n'évite pas certains clichés non plus. L'adaptation de Tom Tykwer du roman éponyme de Dave Eggers n'en est pas moins réussie.

Depuis Cours, Lola, cours! (1998), Tykwer a mené une carrière en dents de scie, sans jamais satisfaire les grandes attentes placées en lui. Un hologramme... ne change pas vraiment la donne. Ça aurait pu être mieux, ce qui ne veut pas dire que c'est raté, bien au contraire. Malgré une exécution plutôt conventionnelle, le réalisateur a quelques tours dans son sac (comme des arrêts sur image ou du montage audacieux) pour étonner le spectateur.

Mais c'est surtout le léger climat d'étrangeté - le point de vue de Clay, joué par Hanks avec un visage halluciné - qui détonne. On se demande constamment si l'homme n'est pas victime d'hallucinations ou de mirages - après tout, on est en plein désert! Ce qui n'empêche pas certaines apparitions d'être un peu trop arrangées avec le gars des vues. 

On s'en doute, Un hologramme pour le roi repose grandement sur les épaules de Tom Hanks, qui livre une performance impeccable, entouré de deux personnages féminins forts, joués par Sidse Babett Knudsen (L'hermineBorgen), malheureusement sous-exploitée, et la touchante Sarita Choudhury (Homeland). 

La finale, sur une note d'espoir, s'avère satisfaisante, mais un peu fade, comparée à l'ensemble. Reste qu'il s'agit d'une comédie dramatique intelligente qui nous fait passer un bon moment. C'est plutôt rare.

Au générique

  • Cote:  ***
  • Titre: Un hologramme pour le roi
  • Genre: comédie dramatique
  • Réalisateur: Tom Tykwer
  • Acteurs: Tom Hanks, Alexander Black et Sarita Choudhury
  • Classement: général
  • Durée: 1h37
On aime: la touche surréaliste, le choc culturel, le personnage de Yousef

On n'aime pas: trop arrangé avec le gars des vues

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer