Mon roi: un homme et une femme **1/2

Maïwenn, la réalisatrice, accorde beaucoup d'importance aux regards,... (Fournie par Les Films Séville)

Agrandir

Maïwenn, la réalisatrice, accorde beaucoup d'importance aux regards, laissant parler les émotions plutôt que les mots.

Fournie par Les Films Séville

Le SoleilÉric Moreault 2/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / Il ne faut pas se surprendre si Mon roi vous dit quelque chose pendant la projection. Le film de Maïwenn a clairement une dette envers le cinéma de Lelouch, en particulier Un homme et une femme (Palme d'or en 1966). Son long métrage sur la passion et la dépendance amoureuse est vivant, parfois très drôle et contient plusieurs grandes scènes. Mais il manque de souffle et est miné par l'hystérie de son personnage féminin - qui a tout de même permis à Emmanuelle Bercot d'obtenir le Prix d'interprétation à Cannes, l'an dernier.

Les amours impossibles, on en voit une tonne au cinéma. Mais celui-là ne manque pas de crédibilité - il illustre parfaitement ce qui se passe quand tombent follement amoureuses deux personnes que tout oppose.

En l'occurrence l'avocate Tony (Bercot) et le fantasque restaurateur Georgio (Vincent Cassel). Dès le début, le frère de Tony pressent que ça va mal se finir. En fait, leur passion - qui donne lieu à plusieurs scènes mémo­rables et parfois très drôles - va vite se transformer en une montagne russe de dépendance affective. Une vraie relation toxique.

Dès que Tony est enceinte, Georgio va s'éloigner pour continuer à vivre sa vie de noceur. Son interprète a tenté d'apporter de la nuance à son personnage de salaud. Ce qui n'empêche pas que Georgio est un narcissique doublé d'un irresponsable. Tony se refuse pourtant à voir ce qui crève les yeux: son mari ne l'aime que quand ça fait son affaire. Son déni se double d'une hystérie qui finit par être lassante. Sans compter que le film contient quelques longueurs...

Pourtant, le scénario repose sur une bonne idée. Tony se retrouve dans un centre de réadaptation, après un accident de ski, où elle doit reconstruire son corps et son coeur. Elle aura l'occasion de réfléchir, par des retours en arrière, sur les raisons qui l'ont condamnée pendant 10 ans à accepter cette relation destructrice. Sauf que ce segment s'éternise et se perd dans des scènes inutiles où l'avocate quadragénaire tente de sa la jouer cool avec de très jeunes hommes. Totalement superflu.

À mon avis, Emmanuelle Bercot en fait trop (Cassel est plus en retenue, ce qui est étonnant de la part d'un acteur qui est habitué de beurrer épais). Ça n'a manifestement pas été l'avis du jury à Cannes, qui lui a donné le Prix d'interprétation ainsi qu'à Rooney Mara pour Carol (Todd Haynes). Soit.

Crédible

Vrai que Mon roi repose énormément sur le jeu des deux acteurs et leur complicité, très crédible. La réalisation très physique, parfois basée sur des improvisations, donne beaucoup de crédibilité aux grands moments de cette relation. Maïwenn (Poliss) accorde beaucoup d'importance aux regards, laissant parler les émotions plutôt que les mots. C'est bien, mais ça ne sauve pas le film de son manque d'originalité. Ni de son hystérie.

En fait, Mon roi est le genre de film qui suscite une réaction épidermique: on adore ou bien on grince des dents. Je me range dans le deuxième groupe. Tout en lui reconnaissant de grandes qualités, le drame sentimental de Maïwenn m'a tapé sur les nerfs. Trop, c'est comme pas assez.

Au générique

  • Cote: ** 1/2
  • Titre: Mon roi
  • Genre: drame sentimental
  • Réalisatrice: Maïwenn
  • Acteurs: Emmanuelle Bercot et Vincent Cassel
  • Classement: général
  • Durée: 2h04
On aime: la chimie des deux acteurs, la réalisation physique et naturaliste

On n'aime pas: le ton parfois hystérique, le manque d'originalité

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer