Gala du cinéma québécois: l'année de tous les dangers

La passion d'Augustine de Léa Pool, la prédiction... (Fournie par Les Films Séville)

Agrandir

La passion d'Augustine de Léa Pool, la prédiction d'Éric Moreault pour le prix du meilleur film de l'année.

Fournie par Les Films Séville

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) BILLET / La remise annuelle des prix célébrant le cinéma québécois obtiendra peut-être ses meilleures cotes d'écoute depuis une quinzaine d'années. Pas parce que la compétition y est très relevée ou suscite un engouement populaire. La divulgation des nommés a suscité une petite polémique fin janvier, mais rien de comparable aux révélations sur la pédophilie de Claude Jutra, deux semaines plus tard. Ce qui devrait entraîner un certain voyeurisme malsain dimanche soir.

Les êtres chers de Anne Émond, le choix... (Fournie par Les Films Séville) - image 1.0

Agrandir

Les êtres chers de Anne Émond, le choix d'Éric Moreault comme meilleur film de l'année.

Fournie par Les Films Séville

Québec cinéma n'avait guère le choix dans les circonstances d'abandonner le nom du réalisateur déshonoré et de renommer la soirée en catastrophe, Gala du cinéma québécois (sur une base temporaire). On ne peut non plus faire comme si de rien n'était. Ça aurait été une source de distraction considérable et de déshonneur pour tous ceux qui sont en nomination.

Pénélope McQuade et Stéphane Bellavance en sont conscients (lire l'autre texte). Les animateurs vont aborder la question d'emblée, avant même le générique. «C'est le seul moment où on peut en parler, en expliquant notre mandat dans les circonstances», estime Stéphane Bellavance en ajoutant «qu'on ne pouvait pas se mettre la tête dans le sable».

Un avis partagé par sa coanimatrice: «Clairement.» Reste que «pour certaines personnes, ce ne sera jamais autant abordé qu'elles le voudraient, surtout celles qui vont venir zieuter. En même temps, tout a été dit! On ne peut rien ajouter. [...] Il n'y a aucune utilisation qu'on peut en faire pour quoi que ce soit dans le reste du gala.» De plus, «je pense que les gens qui sont dans la salle, qui ont travaillé plusieurs années pour faire un film, méritent que notre ton soit festif, dynamique et dans l'optique de fêter le cinéma de [2015].»

Le contexte demeurera pour le moins bizarre. En plus des révélations sur Jutra, le peu de nominations du Mirage, de Paul à Québec et de Guibord s'en va-t-en guerre, dans les principales catégories, a mal passé. Ce sont des films plus «obscurs» comme Les démons, Les êtres chers, Corbo et Félix et Meira qui sont célébrés. Il n'en fallait pas plus pour qu'on reproche au Gala d'être élitiste et de mépriser le Québécois moyen en favorisant le cinéma d'auteur au détriment du cinéma populaire.

Bien sûr, si on soustrait La guerre des tuques 3D, les trois négligés représentent environ la moitié du box-office de 2015, alors que les quatre films en nomination obtiennent à peine... 4 % de l'audience. Seul La passion d'Augustine, aussi en nomination dans la catégorie du meilleur film, a obtenu un succès critique et public. Malgré tout, il faut rappeler une évidence: le Gala n'est pas un concours de popularité.

Le comité de sélection est formé de 28 membres de différentes associations professionnelles, qui ont vu tous les films et votent à l'aveugle. Ceux-ci sont remplacés chaque année. Donc, un vote en bonne et due forme, avec une bonne dose de subjectivité, sur le meilleur film de l'année et les autres catégories (réalisation, scénario, acteurs, etc.), d'un point de vue esthétique et critique.

D'ailleurs, j'aurais allègrement retranché certains longs métrages dans la catégorie du meilleur film pour faire de la place à Chorus, à L'amour au temps de la guerre civile et, oui, au Mirage. Mais le jury est souverain...

Reste que dans les dernières années, il y avait une conjugaison de films qui avaient une bonne notoriété même s'ils étaient plus pointus: Monsieur Lazhar (Philippe Falardeau), Incendies (Denis Villeneuve) et Mommy (Xavier Dolan), l'an passé. L'année précédente, il y avait Louis Cyr (Daniel Roby), un film grand public s'il en est, avec presque 500 000 entrées. Sauf que dans tous les cas, le suspense était nul. Chacun de ces longs métrages a opéré une razzia.

Vive compétition

Bien malin qui peut prédire une issue semblable cette année, même si La passion d'Augustine de Léa Pool part avec une longueur d'avance. Ne serait-ce que parce qu'il s'agit d'un film pur bonheur, bien écrit, bien joué. On verra. La compétition reste vive, notamment dans la catégorie de la meilleure actrice, qui a injustement exclu Martine Francke pour son rôle dans Antoine et Marie (Jimmy Larouche). Céline Bonnier devra notamment prévaloir sur Fanny Malette, terriblement émouvante et d'une justesse incroyable dans Chorus (François Delisle).

Côté masculin, une curiosité: Xavier Dolan - oui, vous avez bien lu - est en nomination pour La chanson de l'éléphant (Charles Binamé). Sans rien enlever au doué réalisateur de Mommy, il serait très surprenant qu'il réussisse à éclipser Maxime Gaudette (Les êtres chers), Alexandre Landry (L'amour au temps de la guerre civile) ou Gilbert Sicotte (Paul à Québec), qui livrent tous des performances remarquables. La catégorie est tellement relevée que Normand D'Amour n'y est pas pour sa formidable interprétation dans Le garagiste (Renée Beaulieu).

Les téléspectateurs verront néanmoins Xavier Dolan, qui remettra un prix lors de la soirée, tout comme Pascale Bussières, Mariloup Wolfe, Louise Portal, Gilbert Sicotte, Anne-Élisabeth Bossé, Martine Francke et Guy Jodoin. Il sera intéressant de voir et d'entendre tout ce beau monde, surtout Dolan, qui n'a pas la langue dans sa poche.

C'est pour ça qu'il devrait y avoir plus que les 650 000 spectateurs habituels à syntoniser Radio-Canada. Mais rien pour menacer La voix qui est télédiffusée au même moment... À chacun son divertissement!

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer