Claude Jutra rayé de la carte

Un des rues Claude-Jutra... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Un des rues Claude-Jutra

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les villes de Québec et de Lévis retireront le nom de Claude Jutra à deux rues nommées en l'honneur du défunt cinéaste au coeur d'allégations de pédophilie.

«On va faire ça cet après-midi en comité exécutif», a déclaré mercredi matin le maire de Québec, Régis Labeaume, en mêlée de presse après une séance du conseil d'agglomération.

En après-midi, le cabinet du maire de Québec a confirmé que la demande de retrait avait officiellement été faite.

«C'est une rue de transit en plus. Donc, il n'y a pas de numéro civique. Ça nous simplifie la tâche», a précisé le maire de Québec selon qui il s'agissait de la «seule décision» possible dans les circonstances.

La rue de l'arrondissement de Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge a été baptisée en 2004 du nom du cinéaste décédé en 1986. La rue est située derrière le cinéma Cinéplex Sainte-Foy.

Fait cocasse, la section toponymie du site Web de la Ville de Québec mentionne que la rue a été initialement baptisée «rue Claude-Jutras», avec un «s», en 2000, mais a été modifiée puisque «non conforme à la graphie officielle».

Lévis aussi

Lévis aussi a décidé mercredi de retirer le nom de Claude Jutra à une rue du secteur Saint-Nicolas qui porte le nom du réalisateur de Mon oncle Antoine depuis 1996. «Compte tenu des allégations préoccupantes dont il est question, nous avons décidé d'agir et de retirer le nom de la rue. La population pourra par ailleurs participer au choix du nouveau nom lors d'une séance de consultation publique», a annoncé le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. Des propositions de toponymes seront présentées bientôt, et la Ville espère terminer le processus de changement d'ici environ un mois.

À Montréal, le maire Denis Coderre a aussi annoncé mercredi matin entreprendre les démarches pour enlever le nom du cinéaste à une rue et à un parc.

Un parc de Thetford Mines sème la confusion

Un mystérieux parc nommé en l'honneur du film Mon oncle Antoine, tourné dans l'ancienne ville de Black Lake maintenant fusionnée avec Thetford Mines, a retenu l'attention du maire et des administrateurs de cette ville de la Chaudière-Appalaches toute la journée de mercredi.

Dans la foulée des démarches de plusieurs villes qui ont souhaité faire disparaître le nom de Claude Jutra de leurs toponymes, la Ville s'est interrogée à propos du «parc Mon-Oncle-Antoine», qui figure sur le site de la Commission de toponymie du Québec, mais que personne ne semblait capable de trouver à Thetford Mines.

«Nous avons regardé les coordonnées géographiques, et ce serait au milieu de la rue du Lac-Noir à Black Lake, entre le site du magasin général qu'on pouvait voir dans le film et un belvédère qui a été aménagé. Sur le site de la Commission, la date correspond à la date d'ouverture du belvédère», explique le maire de Thetford Mines, Marc-Alexandre Brousseau. 

Une affiche donnant de l'information sur le film est installée près du belvédère durant l'été. La Ville possède aussi un petit parc, qui est toutefois nommé «parc de la Côte», dans ce secteur.

«Il y a plusieurs années, un promoteur historien du cinéma souhaitait faire baptiser un parc au nom de Mon oncle Antoine, mais la Ville n'a jamais accédé à sa demande. Maintenant, on se fait dire que nous avons un parc Mon-Oncle-Antoine chez nous, mais on n'en a pas. On ne comprend pas pourquoi la Commission a dans ses registres un parc qui porte ce nom-là. Nous allons vérifier ce qu'il en est avec eux, mais en même temps, le film, ce n'est pas la même chose que son cinéaste», concède le maire.

Officialisé en 2010

Du côté de la Commission de toponymie, le porte-parole Jean-Pierre Le Blanc indique que le nom du parc Mon-Oncle-Antoine de Thetford Mines a été officialisé le 12 novembre 2010, en même temps que plusieurs autres toponymes de cette ville. C'était alors l'actuel député conservateur de Mégantic-L'Érable, Luc Berthold, qui occupait la mairie.

«Je vous assure qu'il y a eu dépôt d'une demande de la part de Ville de Thetford Mines et officialisation du nom de notre part. Peut-être qu'il n'y a pas eu d'affichage municipal à ce sujet cependant», conclut M. Le Blanc.  Avec Ian Bussières

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer