Deadpool: antihéros et irrrévérencieux ***1/2

Wade Wilson (Ryan Reynolds) endosse les habits de... (Fournie par Twentieth Century Fox)

Agrandir

Wade Wilson (Ryan Reynolds) endosse les habits de son alter ego Deadpool et met la ville à feu et à sang pour retrouver son tourmenteur, Ajax.

Fournie par Twentieth Century Fox

Le SoleilÉric Moreault 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CRITIQUE / À l'origine, Deadpool se voulait une déconstruction de l'univers des superhéros, en particulier ceux de Marvel. Le film n'est peut-être pas aussi satirique et subversif que ses créateurs auraient voulu, et le schéma narratif emprunte les sentiers battus habituels. Mais il le fait sur un ton tellement irrévérencieux et en usant de tellement d'autodérision qu'on ne peut lui résister. Il faut se laisser aller à l'immense plaisir qu'il procure.

Aux États-Unis, les mineurs doivent être accompagnés d'un adulte pour voir Deadpool - le Québec est plus laxiste avec son 13 ans et plus. Mais le décapant long métrage de Tim Miller mise sur un langage cru et profane, des références sexuelles explicites et des moments assez gore, merci - à la Tarantino. Notre antihéros s'avère politiquement incorrect autant dans ses mots que dans ses actions. N'espérez pas une once de rectitude morale.

C'est assumé. Et la mise en scène, avec ses adresses au spectateur et ses références au fait qu'il s'agit d'un film, permet de créer une distance salvatrice. Le film est rempli de clins d'oeil pour nous faire sentir complice. Et ça marche. Bien que ça finisse par être répétitif.

N'empêche. Deadpool est mené tambour battant, avec à peine quelques ralentissements. À son premier long métrage - il a réalisé la séquence d'ouverture de Thor : le monde des ténèbres -, Miller assume un maximum. Le cinéaste multiplie les cadrages inusités et les superralentis, tout en misant sur un montage vif et nerveux pour raconter la quête de vengeance de Wade Wilson (Ryan Reynolds), dans un amalgame de western, de film de kung-fu et de film d'action.

Wilson est un ex des Forces spéciales devenu mercenaire. Sa rencontre avec Vanessa (Morena Baccarin, vue dans Homeland) le mène sur le chemin de la rédemption. Too bad : on lui découvre un cancer terminal. Un pacte faustien le place entre les mains d'Ajax (Ed Skrein). Le mutant lui donne des superpouvoirs, mais le défigure horriblement. Wilson endosse les habits de son alter ego Deadpool et met la ville à feu et à sang pour retrouver son tourmenteur. Voyez le genre.

De la même façon que Chris Pratt a réinventé sa carrière avec Gardiens de la galaxie, avec lequel Deadpool rivalise d'ironie, Ryan Reynolds vient de trouver un rôle sur mesure pour passer à un autre niveau (et faire oublier le bide de Green Lantern). Drôle, énergique et charismatique, ce film est son spectacle de bout en bout. Il est aussi à l'aise dans les scènes d'action que dans les moments d'humour crasse et vulgaire.

Parlant de scènes d'action, celles-ci sont spectaculairement à la hauteur. Sans qu'elles constituent la seule raison d'être du film. Bien sûr, on ne pousse pas la réflexion très loin. Deadpool aborde tout de même la question de la laideur répulsive et de ce qu'elle provoque chez les gens. Mais ça reste un divertissement, assurément l'un des meilleurs de l'univers de X-Men avec Jours d'un avenir passé (2014). C'est dire.

Petit conseil à ceux qui sont à l'aise dans la langue de Brad Pitt : il faut voir Deadpool en version originale anglaise. Pure fun, comme disent nos voisins.

Bande-annonce

=> Au générique

  • Cote: *** 1/2
  • Titre: Deadpool
  • Genre: science-fiction
  • Réalisateur: Tim Miller
  • Acteurs: Ryan Reynolds, Morena Baccarin et Ed Skrein
  • Classement: 13 ans et plus
  • Durée: 1h48
On aime: le ton ironique et irrévérencieux, l'abolition du quatrième mur

On n'aime pas: l'aspect répétitif, le manque d'originalité du récit

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer