Orgueil et préjugés et zombies: lames et dentelles **1/2

Les soeurs Bennet ne sont pas éduquées selon... (Photo fournie par Les Films Séville)

Agrandir

Les soeurs Bennet ne sont pas éduquées selon les règles de la bienséance, mais formées aux arts martiaux.

Photo fournie par Les Films Séville

Le SoleilÉric Moreault 2/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le titre du film de Burr Steers a le mérite d'être clair: Orgueil et préjugés et zombies (Pride and Prejudice and Zombies) introduit des morts-vivants dans l'oeuvre de Jane Austen. Et il n'est pas destiné aux exégètes de la célèbre auteure anglaise, mais bien aux ados en quête d'un bon moment. D'ailleurs, cette bizarre comédie d'horreur n'a d'autre prétention que d'être divertissante, et un peu romantique, accessoirement. Pourvu qu'on ne place pas la barre trop haut.

Pour être tout à fait juste, le véritable travail d'adaptation n'est pas celui du réalisateur, mais bien de Seth Grahame-Smith, qui a écrit le roman fusion à succès dont est tiré le long métrage. C'est d'ailleurs tout le genre qui connaît une véritable renaissance comme en témoignent les nombreux films de zombies et la popularité de la série The Walking Dead.

D'où cette transposition, située dans l'Angleterre victorienne, alors qu'une mystérieuse épidémie a transformé une bonne partie de la population en morts-vivants. Les cinq soeurs Bennet ne sont pas éduquées selon les règles de la bienséance, mais formées aux arts martiaux. En particulier l'aînée Elizabeth, indépendante et forte de caractère.

Les attaques répétées et la peur de l'apocalypse des zombies obligeront néanmoins la jeune femme à s'allier, malgré son dédain, à M. Darcy, un dandy arrogant, mais féroce chasseur de créatures. Les circonstances les forceront à mettre leurs préjugés de côté dans ce combat contre la plèbe cannibale.

Car le mal, ici, ne provient pas d'un envahisseur extérieur, mais bien de l'intérieur même du royaume divisé. Les différences de classe y sont encore plus soulignées: les zombies incarnent le pire cauchemar des aristocrates et du pouvoir, celui d'une révolution.

Pas facile de trouver le ton juste dans un tel amalgame. Burr Steers n'a pas voulu se prendre au sérieux, mais il ne s'agit pas d'une parodie non plus. Pour une comédie d'horreur, les rires sont rares et la peur absente. C'est peut-être le plus gros défaut de cette production bien campée dans l'époque et bien filmée - la caméra de Steers en fait juste assez et la photographie s'avère plutôt réussie.

Passion refoulée

Les scènes de combat avec sabres et épées sont correctes, sans plus. En fait, le meilleur affrontement, plein d'une tension et d'une fougue toute sexuelle, implique Lizzy et Darcy.

L'interprétation qu'en font James et Riley permet d'ailleurs de rehausser l'ensemble. Lilly James connaît bien l'aristocratie anglaise - elle joue Lady Rose dans Downton Abbey -, mais son rôle de fougueuse jeune femme est aux antipodes. Quant à Riley (Sur la route), son jeu minimaliste s'accorde parfaitement à la nature ténébreuse et réservée de son personnage. Leur passion refoulée fournit les meilleurs moments du film.

Sinon, il faut tout de même une bonne dose d'indulgence envers ce scénario souvent cousu de fil blanc. Sa formule hybride vise de toute évidence à attirer garçons et filles ensemble au cinéma. Pour paraphraser une pub, c'est assez fort pour lui, mais conçu pour elle. Et il semble bien que les producteurs ont assez confiance en la formule puisque la fin ouvre clairement la porte à une suite...

Au générique

  • Cote: **1/2
  • Titre: Orgueil et préjugés et zombies
  • Genre: comédie d'horreur
  • Réalisateur: Burr Steers
  • Acteurs: Lily James, Sam Riley et Lena Headey
  • Classement: général
  • Durée: 1h48
  • On aime: le mélange des genres, le ton sans prétention
  • On n'aime pas: le scénario cousu de fil blanc, les scènes de combat mollassonnes

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer